Darkman [Edition Ultime]

Il y a quelque temps, je vous ai parlé d’un crowdfunding pour une édition ultime de la trilogie Darkman proposée par l’atelier d’images. Le crowdfunding a été un succès et j’ai pu obtenir une version presse (uniquement les disques malheureusement) pour vous en parler. Ce qui tombe bien, car je ne connaissais absolument pas ces films (oui, honte sur moi).

Test des disques

Le contenu (7.0)

Détails sur le coffret : 

  • 3 films de 1h30 environ (interdits aux moins de 12 ans)
  • Langues :
    • Darkman : Anglais DTS HD Master Audio 5.1 et français DTS HD Master Audio 2.0
    • Darkman 2 et 3 : Anglais et français DTS HD Master Audio 2.0
  • Sous-titres : Français
  • Image : 1080p haute-définition – 1.85 – 16/9

Une édition limitée et numérotée avec + de 3h30 de bonus :
• “Darkman : Sam Raimi et ses influences” : interview de Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis – exclusive à l’édition française
• “L’Univers de Darkman” : interview du directeur artistique et du responsable des décors
• “Disséquer Darkman” : interview de Liam Neeson
• “Souvenirs d’une expérience pas comme les autres” : interview de Frances McDormand
• “Mon nom est Durant” : interview de Larry Drake
• “Les Hommes de Durant” : interview des acteurs Dan Bell et Danny Hicks
• “Le Visage de la vengeance” : interview du responsable des maquillages
• Interviews d’époque
• Storyboard • Galeries photos
• Bandes-annonces d’époque • Spots de pub

Le coffret contient 2 Blu-Ray (1 pour le premier film, et un second pour les deux autres films) et un DVD qui contient le premier film.

Darkman

Peyton Westlake (Liam Neelson) est un brillant scientifique qui vit avec sa petite amie Julie Hastings (), une avocate. Elle met par hasard la main sur un document rapportant les agissements douteux de Louis Strack (). Ce dernier, informé par Julie elle-même, va envoyer ses hommes de main récupérer le document. Ils vont tomber sur Peyton et son assistant. L’assistant sera tué et Peyton laissé pour mort dans l’explosion de son laboratoire.

Mais Peyton va survivre et ruminer sa vengeance. Privé de toute sensation nerveuse suite à une intervention médicale pour le soulager, il va par effet de bord disposer d’une force surhumaine. Une sombre histoire d’adrénaline non contrôlée (bref, c’est complètement capilotracté et pas du tout crédible, mais osef). Utilisant ses travaux sur la peau artificielle, il va tel un caméléon, changer d’apparence et se venger de ses bourreaux. Il va également reprendre contact avec Julie qui le croyait mort..

Le film fleure bon les années 90! Dès le début, la BO de Danny Elfman nous met dans l’ambiance et on reconnait quasi instantanément le style du musicien avec ses cuivres très présents qui font tout de suite penser à la BO du Batman de Tim Burton (qui sortira deux ans plus tard).

Darkman accuse un peu son âge du côté de l’ambiance (les ordinateurs par exemple) et des trucages sur fond vert souvent très visible. Mais le remarquable travail sur l’image fait par l’atelier d’image vient atténuer un peu cela. L’image est belle et bien contrastée et rend bien sûr mon grand écran! Et rien à dire sur les effets pyrotechniques et le maquillage de Darkman qui reste tout à fait convaincant! Même chose du côté de l’impression “3D” de la peau qui reste finalement précurseur pour l’époque et d’actualité pour le spectateur d’aujourd’hui. J’aime quand la SF vise “juste”! Je trouve donc que globalement, le film n’a pas trop mal vieilli!

Si l’histoire ne casse pas quatre pattes à un canard, le personnage de Darkman est intéressant. À mi-chemin entre un joker (pour la déformation physique) et Batman pour la vengeance, il n’est ni l’un ni l’autre. Un personnage sur le fil du rasoir, prêt à sombrer dans la folie à chaque instant, mais qui reste conscient de son état malgré tout et qui se pose beaucoup de questions sur ce qu’il est devenu.

On notera au passage que le méchant de l’histoire,  Louis Strack, le riche industriel, est une référence à Starck, le playboy milliardaire de Marvel, plus connu sous le nom d’Iron Man!

Darkman II

Sa vengeance accomplie, Darkman (désormais incarné par Arnold Vosloo) cherche toujours un moyen de finaliser ses recherches et de pouvoir passer la limite des 99 minutes pour sa peau synthétique. Il va se rapprocher de David Brinkman (Jesse Collins), un chercheur qui travaille également sur le sujet de la peau synthétique.

Autant dire que ce second film est loin d’avoir le charme du premier! D’ailleurs, hormis le méchant qui demeure, l’ensemble du cast est changé.  Bref, j’ai un peu souffert au visionnage de ce Darkman II qui n’était pas réellement indispensable à mon gout!

Darkman III

Darkman (Arnold Vosloo) cherche toujours et encore le moyen de pouvoir passer la limite des 99 minutes pour sa peau synthétique. Toujours reclus dans son laboratoire souterrain, il continue en parallèle de ses recherches à jouer les justiciers.

Il va alors être contacté par Docteur Bridget Thorne (Darlanne Fluegel), le médecin qui l’a opéré dans le premier épisode. Elle va lui proposer de l’aider dans ses recherches et de lui rendre ses sensations nerveuses. Après quelques hésitations, il va finir par accepter son aide et va signer le début de nouveaux ennuis..

Un troisième film aussi dispensable que le second qui n’apporte pas grand-chose de plus, si ce n’est “faire une suite”..

Son (7.5)

Darkman VF DTS HD master audio 2.0 / VO DTS HD master audio 5.1. Rien de particulier à signaler, mais de quoi profiter des musiques de Danny Elfman (sur le premier film)!

Image (9.0)

Superbe boulot, notamment sur le premier film! L’image est vraiment belle! Le travail de remasterisation est vraiment superbe! Quelques captures d’écrans réalisées à partir du Blu-ray :

Menus (7.5)

Des menus animés qui reprennent le côté sombre du film et la musique. Que demander de plus?

Suppléments (9.0)

Une sacrée dose de bonus sur le premier film, c’est vraiment pléthorique.

Blu-ray Darkman

  • Darkman vu d’aujourd’hui :
    • Sam Raimi et ses influences (VF, 14’50) : entretien avec Julien Dupuis et Stéphane Moïssakis, journalistes. Les deux hommes reviennent sur la place de Darkman dans la carrière de Sam Raimi avec ce premier film hors du genre horrifique qui était jusqu’à présent son domaine. Ne pouvant pas réaliser un film sur une licence “comics”, il crée son propre univers et personnage.
    • L’univers de Darkman (VOSTFR, 16’04)  : Différents intervenants de l’époque reviennent sur le film et sa genèse. Un film ambitieux à une époque ou les trucages numériques n’existaient pas!
    • Disséquer Darkman (VOSTFR, 7’11) : Liam Neelson revient sur son rôle dans le film. Et comment le film à empiré son vertige suite au tournage de la scène en hélicoptère!
    • Souvenirs d’une expérience pas comme les autres (VOSTFR, 10’23) : Frances McDormand raconte comment elle est arrivée sur le film et comment son personnage a été développé.
    • Mon nom est Durant (VOSTFR 15’19) : Larry Drake revient sur son rôle de méchant.
    • Les hommes de Durant (VOSTFR, 12’25) : Dan Bell, Danny Hicks, livrent des anecdotes sur leurs rôles d’hommes de main du méchant.
    • Le visage de la vengeance (VOSTFR, 12’48) : Tony Gardner, le responsable des maquillages raconte comment il est arrivé sur le film avec l’idée de faire un maquillage pour Bruce Campbell! Il livre beaucoup d’anecdotes très intéressantes.
  • Darkman vu d’hier :
    • Interview Sam Raimi (VOSTFR, 27:46) : le réalisateur (et scénariste) revient sur la genèse de l’écriture du film et son tournage. Un réalisateur prolifique et sans langue de bois, ce n’est pas si courant!
    • Interview Liam Neeson (VOSTFR, 33’36) : l’acteur principal revient sur son rôle et la complexité du rôle ou il devait faire passer des émotions avec 90 du visage couvert!
    • Interview de Frances McDormand (VOSTFR, 24’50) : cette proche de Ethan et Joel Cohen qui lui ont présenté Sam Raimi avec qui ils ont bossés raconte comment elle a vécu son implication dans le film.
    • Interview Colin Friels (VOSTFR, 14’41) : Colin explique comment il a appréhendé son rôle de méchant dans le film.
  • Making of d’époque (VOSTFR, 8’37)
  • Matériel promotionnel d’époque :
    • Bande annonce (VOSTFR, 1’42)
    • Spots TV (VOSTFR, 4’13)
  • Storyboards (101 images)
  • Galleries photos :
    • Coulisses du tournage (58 images)
    • maquillage (9 images)
    • Affiches (2’01)
    • Photos (vidéo 8’21)

Blu-ray Darkman II et III

  • Bande annonce d’époque Darkman II (VOSTFR, 1’35)
  • Bande annonce d’époque Darkman III (VOSTFR, 1’08)

DVD

En plus du film Darkman, le DVD offre les bandes annonces des 3 films (également présentes sur les Blu-Ray)

  • Bande annonce d’époque Darkman (VOSTFR, 1’42)
  • Bande annonce d’époque Darkman II (VOSTFR, 1’35)
  • Bande annonce d’époque Darkman III (VOSTFR, 1’08)

Packaging

Pas d’infos pour ma part, je n’ai eu que la version presse (uniquement les disques).

Au final

Un très beau travail de l’atelier des images qui nous offre ici à la fois une belle remasterisation du film de 1990 et d’une sacrée dose de bonus! Reste que cela se paye le prix fort, le coffret est vendu 50€. Si le premier film vaut le détour, les deux suivants restent assez anecdotiques selon moi. On perd en qualité sur tous les points : le maquillage de Darkman est bien moins réussi, le scénario également et on perd Danny Elfman à la musique. Et Arnold Vosloo n’est pas Liam Neeson!
Je n’ai par contre par compris pourquoi mettre un DVD avec le premier Darkman dans le coffret et pas les deux films. Pour moi, il ne fallait mettre que les Blu-Ray ou les 3 films en Blu-Ray ET DVD. Pas très grave en soi, mais un peu illogique de mon point de vue…

Commander sur Amazon

  • EUR 49,99

En commandant le DVD / Blu-ray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7
Contenu
7.5
Son
9
Image
7.5
Menus
9
Bonus
Note GeeKroniques 8
Visiteurs (0 votes) 0
Vos avis Laissez votre avis
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre avis

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1219 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *