Torchwood saison 4

Difficile de faire un bilan de cette saison, tant je suis partagé sur le sujet! Le plaisir de retrouver la team Jack / Gwen est bien sur très présent! J’adore Gwen avec son caractère de chien et son coté emporté, tempéré (un peu) par Rhys et par le fait qu’elle soit mère. Sur le papier, le pitch de la saison est  également assez exceptionnel : un jour, plus personne ne meurt. Ce jour-là (il sera appelé plus tard le “Miracle Day” ), la mort a simplement cessé d’exister.

Après un moment d’euphorie, les problèmes commencent à se poser : surpopulation, problème de santé publique pour gérer tous ces gens qui ne meurent plus mais qui sont malades, blessés,.. Mais cela produit également un effet inattendu sur Jack : le seul immortel de la planète devient mortel alors que le reste de la population est désormais immortel. Mais tout cela n’est pas forcément suffisant pour faire une saison à la hauteur de la précédente (il faut dire que la saison 3, Children of Earth, a placé la barre très haut)…

Esther & Rex

Voyons pour commencer le détail de l’intrigue. L’équipe de Torchwwod étant un peu exsangue après la saison 3 qui a été “mortelle” (dans tous les sens du terme), se retrouve renforcée par deux agents de la CIA : Rex Matheson (Mekhi Phifer vu dans “Urgences”) qui fait parti des personnes “sauvées” par le Miracle day (il a eu un grave accident de voiture) et Esther Drummond (Alexa Havins), une analyste de la CIA qui se retrouve embarquée dans l’histoire malgré elle. Disons le tout net, ces deux personnages n’apportent rien! Rex passe son temps à râler et à dénigrer l’équipe de Torchwood et ses méthodes, alors que manifestement, ce sont les seuls à pouvoir gérer le truc! Il surnomme Jack “World war II guy” (à cause de sa gabardine). Esther, quand à elle est toujours à la rue, joue sa blonde et commet des gaffes énormes.. Bref, la potiche dans toute sa splendeur!

Oswald Danes

Deux autres personnages interviennent également de façon importante : le pédophile Oswald Danes (Bill Pullman) condamné à la mort par injection létale, mais qui survit à son exécution grâce au Miracle day et Jilly Kitzinger (Lauren Ambrose), une chargée des relations publiques qui se retrouve elle aussi embarquée dans quelque chose qui la dépasse. Je trouve ces deux personnages un peu plus intéressants. Oswald est difficile à saisir, on ne  sait jamais si il agit simplement pour le plaisir de provoquer les gens, ou si il laisse simplement sa nature de détraqué s’exprimer! Jilly, elle, laisse son ambition guider ses choix et se retrouve au final du mauvais coté (celui des méchants). Mais elle possède cet instinct de survie qui lui permet de tirer son épingle du jeu quoiqu’il arrive.

Jilly Kitzinger

Pour en revenir à l’intrigue, l’enquête de Torchwood parvient assez rapidement à une conclusion : le phénomène n’est pas du à une intervention ou un artefact extra-terrestre (ce qui est plus dans le champ d’action de Torchwood habituellement). Mais qui a donc assez de “pouvoirs” pour pouvoir réaliser un tel changement et surtout dans quel but? C’est finalement Oswald Danes qui lors d’une interview télé met involontairement le doigt sur la réponse : la nouvelle situation implique que les médicaments soient produits en masse et libres d’accès (notamment les anti-douleurs). La piste suivie par Torchwood mène justement à un entrepôt ou sont stockés depuis bien avant le Miracle day une énorme quantité de médicaments tous produits par une multinationale, Phicorp. Mais quel est l’implication exacte de Phicorp?

Pendant ce temps, la situation sanitaire se dégrade et une maire prend le devant de la scène médiatique en prônant un courant de plus en plus populaire “dead are dead” . Selon elle, tout ceux qui devraient être mort ne doivent plus être considérés par des citoyens à part entière et il faut littéralement les “parquer” dans des zones à part afin de ne pas contaminer les gens sains. Mais Oswald (qui sert de représentant “officieux” pour Phicorp) n’est pas prêt à se laisser voler la vedette, et lors d’une intervention médiatisée dans un des centres ou sont placés les “morts” (les camps de débordements) parvient à reprendre le devant de la scène médiatique. La maire sera éliminée afin de ne pas se mettre en travers de Phicorp (elle sera “compressée” dans sa voiture), ben oui, on peut plus tuer les gens, mais on peut les réduire au silence. Alors que la plupart des états mettent en place les “camps de débordement”, une nouvelle classification est adoptée un peu partout dans le monde :

  1. non-réactif, blessé très sérieusement, bref, un mort avant le “Miracle day
  2. Blessé ou malade mais encore conscient, bref, ni 1 ni 3
  3. “normal”, en bonne santé
Vera Juarez

Torchwood est rejoint par le docteur Vera Juarez, une amie de Rex (jouée par Arlen Tur), qui est outrée par cette nouvelle classification. Ensemble, ils découvrent que tous les camps sont équipé d’un module qui n’apparaît pas sur les photos satellites. Une fois infiltrés dans un camp, ils feront une découverte macabre : les modules sont en fait des fours crématoires qui servent à se débarrasser des “1 ” . Mais cette découverte sera la perte de Vera. Enfermée dans le module, elle sera brûlée vive par le responsable du camp qui ne veut pas ébruiter l’information, le tout se déroulant sous les yeux impuissants de Rex..

Alors que Gwen s’apprête à livrer Jack aux ravisseurs qui détiennent sa famille en otage, un long flashback nous en apprend plus sur le passé de Jack. On découvre la rencontre de Jack avec Angelo dans le New-York dans les années 1920. Angelo connaît le pouvoir de Jack et semble savoir pourquoi le miracle day s’est produit. La petite fille d’Angelo livre des informations capitales :  trois familles se sont partagées le secret de Jack et sont semble-t-il parvenues à trouver un moyen de rendre le monde immortel. Mais on en sait pas beaucoup sur leurs motivations. D’autant qu’il vont être difficiles à retrouver car ils ont effacé toute trace pouvant mener jusqu’à eux et ont toujours des membres de leur famille infiltrés dans les plus hautes sphères du pouvoir.

Pour ce qui est du fin mot de l’histoire, les familles ont utilisés  les propriétés d’une faille  (appelée la bénédiction) qui traverse la terre de part et d’autre (les points d’entrée étant situés respectivement à Shangai et Buenos Aires). Cette faille semble en symbiose avec les terriens et réguler leur espérance de vie. Aussi, lorsqu’elle a été alimenté par le sang de Jack, elle a modifié sa symbiose et rendu tout le monde immortel. A contrario, et c’est la raison pour laquelle les familles craignent Jack : son sang désormais mortel pourrait renverser le processus. Mais pour cela, il faudrait pouvoir alimenter la faille de chaque coté avec le sang de Jack. Faisable à Shangai ou Jack et Gwen ont découvert le point d’entrée. Mais du coté de Rex et Esther, c’est plus compliqué, leur réserve de sang de Jack a été détruite. Mais Rex a tout prévu, il s’est transfusé le sang de Jack et peut alimenter son coté de la faille.

C’est alors la fin du Miracle day et tout les “1 ” (dont le père de Gwen et Esther victime d’une fusillade juste avant) rendent leur dernier souffle. Mais Rex constate peu après que la transfusion l’a rendu également immortel..

Mon avis

poster promo

La nouvelle team de Torchwood, à moitié britannique et à moitié américaine amène un soupçon de situations comiques.. L’opposition GB / US est un bon ressort comique (Gwen qui se plaint que la limonade américaine ne pétille pas, ou Esther qui rappelle à Gwen qu’en Amérique on ne dit pas “crips” mais “chips”…). Par contre, comme je l’ai déjà dit, les renforts US de Torchwood sont plutôt pâlots…

Jack auparavant ambigu sur le plan sexuel, devient 100% gay dans cette version “américanisée” de Torchwood. Pourquoi? Est-ce que la “gay attitude” a du potentiel commercial? Je ne sais pas, mais c’est un peu étrange (non pas que j’ai un quelconque problème de ce coté là, c’est juste le revirement qui m’interpelle). Bref, l’américanisation de la série est pour moi une vraie erreur.. Torchwood perd une partie de son âme dans cette version, ce qui est regrettable car le pitch de base “no one dies” est formidable et plein de promesses.. Dommage!Il aurait sans doute également fallu faire un peu moins d’épisodes (l’épisode 6 est par exemple parfaitement inutile). En espérant que cette saison aura servie de leçon et que l’on aura la chance de voir une 5ème saison 100% BBC. God save the queen!!!

Le complot des familles est quand à lui plutôt cohérent, le Miracle day leur permettant de faire effondrer le système actuel et de prendre le pouvoir tout d’abord grâce à Phicorp qui joue désormais un rôle prépondérant avec les médicaments anti-douleur. Puis, peu à peu, leur permet de prendre le contrôle de la terre entière! un poil mégalo, mais pourquoi pas. Un point que je n’explique pas cependant : pourquoi Jack est-il devenu mortel? Que la “bénédiction” rendent toute la population terrienne immortelle grâce au sang de Jack, OK, mais pourquoi cela devrait-il rendre Jack mortel? Je comprends bien l’intérêt pour le scénario, mais moins la “logique”..

Par contre, j’ai trouvé le dénouement un peu bancal (comme celui de la saison 6 de Doctor Who).. Déjà que Rex se transfuse le sang de Jack, faudrait qu’il soit du même groupe. Bon, allez, admettons, ils sont du même groupe.. Par contre, ce que je n’ai pas compris, c’est pourquoi Rex est devenu immortel, alors que l’on sait très bien que les transfusions de sang de Jack ne produisent pas cet effet (cela a déjà été tenté). Alors pourquoi commettre cette “bourde”?

Mes labels

Version 2 DVD


Version 1 DVD

Commander sur Amazon :

En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
  
7 Note GeeKroniques
4 Visiteurs (1 vote)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1244 articles

Une réflexion sur « Torchwood saison 4 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.