une-time-after-time

Time After Time

Alors que Timeless vient de se terminer sur NBC, la chaîne ABC prend le relais avec sa propre série de voyage temporel, Time After Time. Et pour le coup d’adjoint le “père” des voyages temporels, le célèbre écrivain Herbert Georges Wells himself!

En 1893, dans le Londres victorien, le jeune H. G. Wells (Freddie Stroma)  n’est encore qu’un journaliste obscur qui n’a pas encore publié de romans. Il travaille cependant sur “La machine à voyager dans le temps” en créant sa propre machine temporelle (le roman sera publié 2 ans plus tard en 1895). Une machine qu’il dévoile à ses amis incrédules lors d’une soirée. Mais son ami, le Dr John Stevenson (Josh Bowman), qui est en fait Jack L’Éventreur va utiliser la machine pour fuir la police qui le traque.

time-after-time-machine

Wells se sent alors l’obligation morale de suivre son ami et de le livrer à la police. Persuadé que le futur sera placé sous le signe de l’utopie, il part confiant sur la trace de son ami parti en 2017. Il va se retrouver dans le New York de 2017 (on ne sait pas trop pourquoi, hormis le fait que sa machine y soit exposée) et plus dans le sous-sol de sa maison. Et très vite, il va découvrir que notre époque est bien loin de l’utopie qu’il imaginait. Et que son “ami” n’est pas disposé à rentrer avec lui en 1893. Heureusement, il va pouvoir compter sur l’aide de Jane Walker (Genesis Rodriguez), la conservatrice du musée ou est exposée sa machine.

Mon avis

Encore une série de voyage temporel dirons les mauvaises langues. Mais moi je dis qu’on n’a jamais assez de voyage dans le temps! Ceci étant, la plupart des séries proposent des voyages dans le temps vers le passé (Timeless, Continuum, Outlander pour n’en citer que quelques-unes). Mais ici, c’est un voyageur du passé qui arrive à notre époque, ce qui est une belle source de décalage!

Time After Time est adapté du roman éponyme Karl Alexander qui a déjà eu les honneurs d’une adaptation au cinéma en 1979 avec le film sorti chez nous sous le titre de “C’était demain”. Dans le livre, Wells et Stevenson débarquent à  San Francisco en 1979.

An englishman in New York

Nous voilà donc avec un gentleman de l’époque victorienne qui découvre avec effroi notre époque. J’ai par contre trouvé qu’il s’adaptait trop vite, et le fait qu’il rase sa moustache et change ses vêtements l’intègre également trop rapidement dans notre époque. Mais le côté candide de Wells permet de garder le décalage qui fait une partie du charme de la série.

Un décalage aussi accentué par le côté très sombre de Stevenson. Il semble littéralement avoir besoin de tuer, comme une pulsion qu’il ne peut pas contrôler. On le sent donc très rapidement comme un poisson dans l’eau dans notre quotidien violent ou plus personne ne s’étonne de rien.  Il y a vraiment une dimension Ying et Yang entre ses deux personnages. Le candide et naïf Wells face au cynique et violent Stevenson. Un peu cliché, mais porteur d’une belle dynamique malgré tout!

Time for love

Très rapidement, on sent que le courant passe entre Wells et Jane. Malgré (ou peut-être à cause de) leurs différences, on sent rapidement une attirance mutuelle. D’ailleurs, pour la petite histoire, la seconde femme du “vrai” Wells, Amy Catherine Robbins, était justement surnommée Jane. Sans doute un clin d’oeil!

Mythologie & procedural

Time after Time ne dévoile pas grand-chose sur sa mythologie. Tout au plus on découvrira que Wells fera d’autres voyages (cf la lettre qu’il s’est envoyée). Mais pour le moment, pas vraiment de détails ou de théorie sur les mécaniques du voyage. Pas plus sur l’alimentation de la machine qui semble disposer d’une source d’énergie inépuisable, et fonctionnelle après la restauration de la machine (hum, top crédible le truc).  Aussi étrange que la machine qui disparaît du sous-sol de Wells en 1893, mais qui est remplacée par sa version située à New York en 2017..  Un peu bidon, juste pour transposer l’histoire aux États-Unis..

Côté scénario, on semble par contre s’orienter vers du pur procedural policier avec Stevenson qui va tuer une nouvelle victime à chaque épisode et Wells qui va tenter de l’en empêcher. Pas hyper folichon comme perspective! Sauf que la machine étant sous bonne garde et sa clé de sécurité en possession de Wells, notre Jack l’Éventreur semble coincé pour le moment en 2017.

Reste la piste de Vanessa Anders (Nicole Ari Parker, qui a des yeux complètement hypnotiques je trouve), l’arrière arrière-petite-fille auto proclamée de Wells qui semble pouvoir apporter quelques épisodes intéressants. Mais on a également le mec mystérieux qui suit Wells et dont on découvre à la fin du pilote qu’il collecte beaucoup d’informations sur lui et Stevenson. Qui est-il, comment en sait-il autant? Un mystère à éclaircir.

Au final

Pas forcément emballé par ce pilote de Time after Time, même s’il propose quelques pistes qui peuvent être intéressantes. Ce n’est pas non plus une catastrophe totale, les acteurs sont plutôt convaincants, mais clairement il va falloir relever le niveau!

Les audiences assez faibles font que la série ne part pas d’un bon pied. Mais je vais regarder les prochains histoire de voir quelle direction prend la série. Sais-t-on jammais, une bonne surprise n’est pas totalement improbable après tout!

time after time, Pilot
6.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1171 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *