The Expanse, Saison 3

C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai retrouvé The Expanse pour une troisième saison! Le fan de SF que je suis est comblé avec cette série! Mars et la Terre sont à deux doigts de se lancer dans une guerre fratricide. La protomolécule poursuit son mystérieux agenda. Seul l’équipage du Rocinnante, toujours au centre des intrigues semble pouvoir mettre un terme au conflit annoncé et stopper la protomolécule.

Les 3 factions humaines (Terriens, Martiens et Belters) sont toujours à couteaux tirés et prêtes à en découdre à chaque instant. Même si certaines personnes, comme Avasarala, tentent de renouer le dialogue et de désamorcer les pièges  des va-t-en-guerre présents de part et d’autre!

Car pendant ce temps-là, la protomolécule poursuit son agenda tout en éliminant systématiquement tout ce qui peut se mettre en travers de sa route. Peu à peu, on va commencer à comprendre de quoi il en retourne (mais je ne vous dis rien).

Le roccinante et son équipage, qui a le chic pour se retrouver toujours au bon endroit et au bon moment, va continuer a tenter de peser de tout son poids pour arranger les choses. Et il ne s’agira plus tant d’empêcher une guerre que de sauver l’humanité tout entière! Rien de moins. Mais ils seront un peu seuls contre tous!

The Expanse Season 3 Comic-Con Trailer (HD)

Mon avis

J’ai encore passé un très bon moment devant cette saison 3 de The Expanse! Je n’ai toujours pas attaqué la lecture des livres, mais l’envie est encore plus présente!

Des vaisseaux et des hommes

Mais finalement, outre l’aspect SF plutôt bien rendu et tout à fait réaliste, le point fort de cette saison 3 est à chercher ailleurs. Ce qui m’a frappé (encore plus que dans les 2 premières saisons), c’est que l’humain est au coeur de l’histoire.

Ce sont les interactions entre les membres de l’équipage du Roccinante, ou celles avec les autres forces en présence qui vont donner la direction de l’intrigue. Et comme dans l’Histoire, c’est finalement un groupe réduit de personnes qui vont décider du sort de l’humanité. De bonnes ou de mauvaises décisions individuelles vont décider de la vie de milliards d’individus.

C’est particulièrement prégnant chez Holden, toujours frappé du syndrome du sauveur! Quelles que soit les circonstances, il ne pense pas à sa propre sécurité, mais à sauver le maximum de personnes. Quitte à passer pour un dingue comme lorsqu’il commence à suivre les indications de Miller de retour d’entre les morts. Un jusqu’au-boutisme qui rend parfois le personnage agaçant.

Être humain ou ne pas être

Si parfois certains personnages comme Holden sont un peu monolithiques, c’est finalement assez rarement le cas. Je pense notamment à Amos, qui sous son apparence de brute épaisse cache un certain nombre de failles. Failles qui vont en partie ressortir. Ou Naomi qui devra quitter le Roccinante pour comprendre que ses coéquipiers sont sa famille. Une famille parfois dysfonctionnelle, qui n’hésite pas à s’engueuler s’il le faut. Mais une vraie famille de coeur qui se soutient jusqu’au bout.

Bobbie, la marine martienne, sera elle aussi tiraillée entre son affection pour cette famille de coeur et les ordres de sa hiérarchie. Camina, elle aussi devra également composer avec ses idéaux « Belters » et le réalisme sans filtre d’un Klaes. Tous les deux vont s’affronter durement sur le commandement du vaisseau Behemoth. Mais ce qui ne les empêchera pas de coopérer malgré tout. Et d’offrir aux terriens et martiens de l’aide médicale à un moment crucial.

C’est au final un bon résumé des relations humaines que nous livre The Expanse. Complexes, fragiles et fortes à la fois. Et on s’attache du coup à tous les personnages de la série. Une vraie empathie se crée et on vit avec eux cette saison riche en événements!

Au final

Avec The Expanse, Syfy tient enfin une série de la dimension de Battlestar Galactica. Comme son illustre grande soeur, la série ne se contente pas de parler de SF. Non The  Expanse utilise son background SF pour aborder des thèmes universels. La dimension sociale, plus développée dans la saison 1 ou la dimension humaine dans cette saison 3. Tout comme Battlestar évoquait des notions de politique ou de religion.

Mais malgré cela Syfy a pris la décision d’annuler The Expanse à la fin de cette saison 3 (pour de sombres histoires de droits de distribution restreints). Mais fort heureusement, en partie grâce à la mobilisation de fans, Amazon le relais pour la saison 4 (et peut-être plus).

A noter l’arrivée cette saison de Elizabeth Mitchell, la Juliet de Lost dans le rôle d’un pasteur venu conseiller le président Terrien. Un grand plaisir de la retrouver pour ma part!

Les saisons 1 et 2 sont déjà disponibles sur Netflix. La saison 3 devrait arriver d’ici à fin de cette année. Bref, aucune excuse si vous êtes abonnés à Netflix et fans de SF! Vous devez regarder The Expanse si ce n’est pas encore le cas!

9 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1248 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.