Sense8, Saison 1

Sense8, que l’on peut lire également « sensate » (comprenez par là « sensation ») est une série très attendue puisque crée par les Wachowskis et J. Michael Straczynski (le papa de Babylon 5, une grosse référence en matière de série SF). Il va être question de 8 personnes dispersées aux quatre coins du monde et qui vont développer un lien psychique très fort qui va leur permettre de communiquer entre eux et d’éprouver les sensations des autres membre de ce « cercle ».


O

n va donc faire connaissance des 8 personnes, appelés des sensates (des « sensoriels ») :

  •  Capheus (Aml Ameen), un jeune chauffeur de bus à Nairobi, grand fan de Jean-Claude Vandame! Il tente de gagner suffisamment d’argent pour payer le traitement de sa mère malade du Sida. Mais il va se heurter à la violence.
  • Bak Su (Bae Doona, une habituée des films des Wachowskis), une jeune coréenne experte en arts martiaux. Fille d’un riche homme d’affaire, elle est coincée dans une vie régie par les conventions sociales étriquées qui la condamne à des taches subalternes.
  • Nomi Marks (Jamie Clayton), une activiste transsexuelle qui vit à San Francisco dont la santé va sembler défaillir.
  • Kala Dandekar (Tina Desai), une jeune pharmacienne indienne qui vit dans une famille aisée à Mumbai. Très croyante, elle semble résignée à épouser un homme qu’elle n’aime pas lors d’un mariage arrangé entre les deux familles.
  • Riley Blue (Tuppence Middleton), une jeune DJ qui commence à percer à Londres. D’origine Islandaise, elle semble cacher un passé trouble qui l’a poussée à fuir son pays et sa famille.
  • Wolfgang Bogdanow (Max Riemelt), un perceur de coffre berlinois qui travaille pour le milieu allemand.
  • Lito Rodriguez (Miguel Ángel Silvestre), une star de télénovellas à Mexico. Il cache un secret afin de ne pas mettre en péril sa carrière : il est homosexuel.
  • Will Gorski (Brian J. Smith), un jeune flic de la police de Chicago, hanté par un crime non résolu pendant son enfance.

Ils vont être « contactés » par Jonas Maliki (Naveen Andrews) qui est lui aussi un sensate et qui cherche à les avertir d’un danger. Une organisation mystérieuse, traque les sensates pour une raison inconnue. Mais la position de Jonas reste quelque peu trouble, on ne sait pas vraiment de quel coté il est réellement. C’est le meurtre d’une femme qui va s’avérer être elle aussi une sensate qui va déclencher la connexion entre ces 8 personnes. Ils vont commencer à partager des sensations, puis pouvoir discuter et même partager leurs compétences entre eux.

sense8

Mon avis

S

ense8 est une grosse déception pour ma part, il semble pourtant que la série a trouvé un assez large écho favorable. Car au final, si l’on enlève les passages ou les membres du cercle communiquent entre eux (très bien filmés au demeurant), qui vont devenir de plus en plus fréquents à mesure que l’on avance dans la saison, le reste n’est que remplissage sans aucune originalité! Le démarrage est un peu (trop) longuet, avec beaucoup d’exposition vu le nombre de personnages. Mais peu à peu, les connexions se font, et certains commencent à « fusionner » pour disposer des capacités d’autre. Cela donne l’épique baston avec « Van Damme » à la fin de l’épisode 3, ou le petit moment d’émotion lorsque tous communiquent sur le tube « What’s up » des 4 Non Blondes. Un peu plus WTF, la scène d’orgie ou les 8 partagent les activités sexuelles des 2 couples homosexuels! Si la plupart des acteurs sont peu ou pas connus, cela joue plutôt bien. On retrouve avec grand plaisir Freema Agyeman, la Martha Jones de Doctor Who dans un rôle très différent (et un look aussi).

No sensation

Le principal reproche concerne justement le manque d’émotion procuré par la série (dommage vu le titre). On arrive pas à éprouver quoique ce soit pour les personnages, le lien empathique ne se crée pas. Et puis rapidement, on voit très vite que chacun de leurs problèmes individuels a une réponse parmi les membres du cercle. C’est d’ailleurs très souvent les talents de Sun pour le combat au corps à corps qui vont être mis en avant. Je passe sur le cliché de la coréenne championne d’arts martiaux, mais au bout d’un moment, cela devient un peu trop systématique et facile.

Pas d’originalité

Un groupe de personnes dotés de pouvoirs qui sont traquées par une mystérieuse organisation, cela ne vous rappelle rien? Moi si, je peux citer en vrac Heroes ou même les 4400! Et encore un méchant avec des lunettes (Whispers) et une tête qui faire peur! Le tout avec un « middle man », Jonas (Naveen Andrews que l’on est content de retrouver après Lost) dont la position reste trouble. De quel coté penche t-il? Est-il vraiment là pour aider le cercle ou est-il dans camp de Whispers? Encore une fois, si l’on excepte la bonne idée du lien entre les personnages, tout le reste est ultra convenu. De même, j’ai trouvé le générique très ressemblant avec celui de Touch qui évoquait la même notion de relation (mais sous un autre angle).

Touch (Fox) Opening

Des thématiques peu courantes

Sense8 aborde des thématiques peu communes, mais qui ne m’ont pas non plus forcément passionné! Il est question d’identité sexuelle, avec Nomi la transsexuelle et Lito le macho qui n’assume pas son homosexualité. Je comprends que cela soit une thématique qui soit chère à Lana (qui était Larry avant), mais personnellement je ne me sens pas concerné plus que cela. Notez bien que je n’ai pas de soucis avec ça, je me dis que si quelqu’un se sent mieux dans un autre sexe, très bien. La religion est également abordé, notamment du coté de Kala qui est croyante tout en étant scientifique et son futur beau-père une fervent défenseur de la laïcité. Encore une fois, les croyances de chacun, tant qu’elles restent personnelles et qu’elles n’interférent pas avec moi, je m’en tape un peu.. Je suis athée, ce qui ne m’empêche pas de respecter ceux qui croient en un être (ou plusieurs d’ailleurs) supérieur. Bref, à ce compte, je préfère largement la façon d’aborder la religion de Battlestar Galactica ou il est à la fois question de religion comme d’une force politique et d’une recherche spirituelle (notamment du coté des Cylons).

Bref, je me suis ennuyé ferme avec Sense 8! Mais la série a trouvé son public et la série a été renouvelée pour une saison 2. Mais peu de chance que je la regarde, vous l’aurez compris!

5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1264 articles

6 réflexions sur « Sense8, Saison 1 »

  1. Point de vue intéressant sur Sense 8 étant donné que l ‘avis général (que je partage) est plutot positif sur cette serie. Tjs les memes questions et thémes chers aux Wachowskis : l identité, les avatars, les interfaces de communications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.