Marvel’s Agent of SHIELD, saison 1

Sur le papier, Marvel Agents of SHIELD avait tout pour elle. La série est écrite et réalisée par Joss Whedon, elle s’appuie sur les films Marvel pour s’inscrire dans une continuité et fait partie des séries les plus attendues de l’automne 2013! Et pour couronner le tout, la musique est réalisée par Bear McCreary! Mais comme j’ai souvent été déçu par les séries très attendues, je commence à me méfier dans ce genre de situations! C’est parti pour un tour du propriétaire!


L

‘agent Phil Coulson (Clark Gregg) va recruter une nouvelle équipe au sein du S.H.I.E.L.D (Strategic Homeland Intervention, Enforcement and Logistics Division). Car oui, même pas mort le Coulson alors que l’on avait assisté à sa mort dans Avengers. Cela va permettre de titiller le spectateur tout au long de la première moitié de la saison. Avec son “Tahiti is a magical place” répété mécaniquement, on va vite comprendre qu’il s’est passé quelque chose, mais que Coulson n’en a pas souvenir. On découvrira finalement ce qui s’est passé durant l’épisode 11, mais j’avoue cela ne m’a pas totalement emporté mon adhésion!

Agents of shield Agents of shield

Bref, Allons-y pour l’équipe de choc formée! Commençons par la boss : Melinda May (Ming-Na Wen, que l’on a peu vue depuis son rôle dans Urgence, hormis quelques apparitions comme dans Eureka). Experte en pilotage et en armes, elle semble peu disposer à retourner sur le terrain, il faudra toute la persuasion de Coulson pour qu’elle accepte. Dans le genre badass peu avenante, elle est parfaite! Le second recruté sera Grant Ward (Brett Dalton), combattant hors pairs, c’est clairement le gros bras de l’équipe. Il est capable de faire face à n’importe quel danger, mais ne sait pas travailler en équipe (ce qui nous donnera quelques gags à ce sujet). Ils seront rejoints par Skye (Chloe Bennet) une jeune hackeuse membre de “Rising Tide” (marée montante), une organisation qui cherche à dévoiler au grand jour les activités gouvernementales (et principalement celles tournant autour du SHIELD). Fascinée par les super héros, elle va renoncer à ses activités pour intégrer le SHIELD et s’immerger dans le monde qui la fascine tant.

Agents of shield Agents of shield

Pour compléter le tout, on a la classique équipe de techos-scientitiques avec le duo “Fitz-Simmons” ! Jemma Simmons (Elizabeth Henstridge) est la biologiste alors que  Leo Fitz (Iain De Caestecker, le héro de  The Fades) est l’ingénieur. Ils se connaissent de longue date et ont la fâcheuse tendance à se chamailler à tout bout de champ. Tout deux, comme on le découvrira plus tard sont de “purs produits” SHIELD, formé dans l’académie de l’organisation et dévoués corps et âmes.

Agents of shield

Au fil des épisodes, on va découvrir qu’une personne se faisant appeler “The clairvoyant”, manipule en coulisse bon nombre d’ennemis du S.H.IE.L.D. Et comme son nom l’indique, il semble posséder un don de  prescience qui lui permet d’avoir toujours une longueur d’avance sur ses adversaires. Il y a également Ian Quinn, un milliardaire, qui semble bosser pour ses intérêts plus que pour ceux du clairvoyant..

Mon avis

C

Agents of shieldommençons par ce qui ne va pas! Première grosse déception, pas de super héros ni de mutants! Encore une fois, je connais très peu l’univers Marvel, mais quand j’entends “SHIELD”, je pense contrôle des super héros et autres mutants! Ici, ce n’est pas du tout ça! On a plus finalement une équipe à la Fringe qui va intervenir sur les événements étranges qui sont le plus souvent liés à la technologie (terrestre ou alien d’ailleurs). Je ne m’attendais pas à ça. On a quand même l’apparition d’un super méchant en la personne de Deathlok, dont on découvrira la genèse au fil des épisodes.

Les personnages sont un peu trop manichéens et monolithiques à mon gout. Le seul qui sort vraiment du lot, c’est Coulson! Surprenant et torturé par sa résurrection, il s’attire rapidement notre sympathie. Skyler elle convainc plus par son physique avantageux qu’autre chose! Reste que bien vite, on découvre qu’elle n’est pas intégrée dans l’équipe par hasard. Dans le jargon SHield, elle est un “0-8-4”, un objet d’origine inconnue.. Rising tide dont il est beaucoup question au départ, disparaît des radars du shield après plusieurs épisodes. Etait-ce juste pour brouiller les pistes? Un nuage de fumée pour cacher les vrai “méchant” de la saison?

L’ennui guette rapidement le spectateur!

Au final, malgré que Marvel Agents Of SHIELD soit intégré dans l’univers Marvel développé au cinéma avec l’intervention par exemple de Cobie Smulders qui reprend son rôle de Maria Hill, ou de Samuel L. Jackson qui reprend celui de Nick Fury, on a l’impression que tout cela tourne un peu à vide! Il ne se passe pas grand chose de bien palpitant! Pas d’enjeux, pas de réel attachement aux personnages. Bref, on frôle l’encéphalogramme plat!! Il faudra attendre l’épisode 17 pour voir la série sortir de sa léthargie avec Hydra qui sort de l’ombre (cf les événements vus dans Captain America 2). La série prend alors une tournure complètement nouvelle avec des révélations à la pelle : l’identité du Clairvoyant, la chute du SHIELD, on sort enfin des sentiers battus et de l’ornière dans laquelle la série s’est enlisée (la faute à la trame globale et aux films?). Enfin, on a un enjeu! La série a été renouvelée pour une saison 2. Vu les perspectives ouvertes, avec un SHIELD qui n’est plus, nos ex-agents vont devoir faire avec les moyens du bord. De quoi remettre les pendules à l’heure et repartir sur de bonnes bases avec un épisode final qui règles les comptes de la saison et offre une ouverture : un nouveau SHIELD dirigé par Coulson. La série se permet même un pied de nez avec le méchant qui ressuscite pour se faire tuer aussitôt! Bien vu, car je commençais déjà à grogner en disant : “même pas foutu de vérifier si le mec est vraiment mort, c’est quoi ce twist pitoyable?”. J’en ai été pour mes frais, j’espère que la saison 2 sera plus dans cette teneur!

Agents of shieldDu coté de la musique, c’est également décevant! Il faudra une écoute de la BO en dehors de la série pour mieux juger, mais j’ai pas eu de morceaux qui m’ont fait “tilt” au visionnage de la série, alors qu’en général c’est plutôt le cas sur les bonnes BO.. Ma première déception pour le fan de Bear McCreary que je suis??

Au final, la série rate de peu le bide complet grâce à une fin de saison un peu plus palpitante que le reste de la saison (vous me direz que c’était pas compliqué). Malgré tout, j’ai envie de laisser sa chance à la série et je serais présent pour la saison 2. Au moins quelques épisodes pour voir comment les choses vont évoluer. Ah, décidément, les séries attendues sont rarement à la hauteur de nos attentes…

Commander sur Amazon

  • EUR 14,88

En commandant le DVD avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

6.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1244 articles

3 réflexions sur « Marvel’s Agent of SHIELD, saison 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.