[Flashback] Life, intégrale

Life, que l’on pourrait traduire par “Perpète”, met en scène une histoire peu banale d’un flic condamné à la prison à vie (“Life” en américain) et qui sortira finalement après 12 ans de prison, complétement blanchi et avec un (gros) chèque du gouvernement en guise d’excuse. Car Charlie Crews (Damian Lewis), a été enfermé alors qu’il était innocent. Là ou la plupart des gens auraient pris le chèque pour filer se dorer la pilule au soleil, Charlie pose comme condition (en plus du chèque) d’être réintégré en tant qu’inspecteur dans la police de Los Angeles. Mais on découvrira bien vite que cela n’est pas simplement du à son amour du métier de policier!

vlcsnap-2013-12-31-19h05m28s160Car les meurtres pour lequel il a été emprisonné le touchent personnellement car il s’agissait de son meilleur ami et de sa famille. Meurtres qu’il compte bien ne pas laisser impuni en utilisant à son compte les ressources de la police. Mais 12 ans de prison l’ont considérablement changé et beaucoup doutent de sa capacité à retravailler en tant que flic, redoutant (à juste titre) qu’il souhaite se venger et retrouver le vrai coupable. C’est le cas de Karen Davis (Robin Weigert) la responsable du département “Homicides” de la police et sa nouvelle patronne qui se méfie de lui. Elle lui adjoint donc comme coéquipière Dani Reese (Sarah Shahi), une flic qu’elle connait et qui sort de cure de désintoxication. Rationnelle et bosseuse, elle est le parfait opposé de l’excentrique et capricieux Charlie! Karen la charge donc d’avoir l’oeil sur Charlie.

La fortune de Charlie étant colossale (on parle de plus de 50 millions de dollars dans la saison 2), il a engagé un de ses anciens co-détenu Ted Earley (Adam Arkin) pour gérer son patrimoine et son quotidien (une sorte de majordome). Escroc en “col blanc”, Ted doit sa vie à Charlie qui l’a protégé en prison. Ami fidèle, il gère au mieux le business de Charlie tout en devant faire face à ses demandes farfelues et envies du moment (une grosse voiture, une orangerie, une ferme solaire,..). Ted habite dans l’immense maison que s’est offert son ami.

GK_une_Life_integrale
De gauche à droite : Karen, Dani, Charlie, Ted, Constance

vlcsnap-2013-12-31-19h09m04s55On a également l’avocate de Charlie, Constance Griffiths (Brooke Langton) qui a beaucoup œuvré à sa libération. Leur relation est toujours sur le fil, on sent une attirance mutuelle, mais qui reste contenue de part et d’autre. Et comme décidément, le bougre est bien entouré, il y a également son ex-femme, Jennifer Conover (Jennifer Siebel), une magnifique blonde pour laquelle il éprouve encore une forte attirance. Attirance qui n’est pas tout à fait sans retour il faut bien le dire! Dernier personnage, l’officier Robert “Bobby” Stark (Brent Sexton), l’ancien partenaire de Charlie qui ne l’a pas défendu lors du procès (à sa décharge, on lui a mis la pression). Il regrette de ne pas avoir fait plus pour lui et tente de renouer avec lui depuis son retour.

Au fil des enquêtes, Charlie va faire des rapprochements entre plusieurs affaires et son cas. Mais de fil en aiguille, on va comprendre que les meurtres ne sont finalement que la partie émergée de l’iceberg et que Charlie a mis les pieds dans une affaire extrêmement complexe qui implique des flics ripoux. Parmi eux se trouve Jack Reese (Victor Rivers), un ancien capitaine de police à la retraite au bras long et père de Dani. Charlie  va donc devoir rester prudent si il ne veut pas vivre son pire cauchemar : retourner en prison!

Mon avis

Sur le fond, rien de bien original, on reste sur du “cop show” tout ce qu’il y a de plus classique, avec deux partenaires complétements différents qui vont finir par s’apprécier et se respecter. Le coté positif, c’est qu’il n’y a aucune ambiguïté sexuelle entre eux, ils sont partenaires pour le boulot, point barre!  On évite déjà l’écueil d’un possible “love interest”. La série (comme c’est souvent le cas) repose donc sur les deux personnages principaux, et sur la personnalité difficile à cerner de Charlie, parfaitement campé par un Damian Lewis tour à tour drôle, irritant et parfois inquiétant! Il est la parfaite incarnation de l’adage “la vengeance est un plat qui se mange froid”.  Car si il reprend du service, c’est bel et bien pour cela. Mais il ne s’agit pas tant de se faire justice, que de punir les responsables de la mort de ses amis. Et comme l’homme est plutôt malin (et qu’il ne veut surtout pas retourner en prison), il va avancer à pas de loup! On le voit régulièrement mettre à jour son tableau d’enquête ou il met tous les personnages et leurs relations.

life_celebrity_city_promos

Mais la prison a laissé des traces sur Charlie. Certaines sont plutôt amusantes comme sa propension à manger tout le  temps des fruits frais (il n’en avait pas en prison) ou les phrases Zen qui viennent de cassettes audio qu’il passe en boucle dans sa voiture. D’autres sont mal exploitées, comme sa difficulté avec les nouvelles technologies après 12 ans “hors du monde”. Ce n’est pas assez développé et pas forcément hyper crédible. Mais le plus important, c’est qu’il a un coté sombre qui ne laisse pas souvent sortir mais qui est présent. Un personnage complexe, original et attachant avec son coté “extraterrestre” qui n’est pas sans rappeler par certains points celui du “mentalist”..

Le personnage de Dani est lui plus “standard” de prime abord, fille de flic, elle a tout pour jouer les policiers modèles sauf que des problèmes d’alcool et de drogue ont sérieusement entachés sa carrière (mais on ne sait pas vraiment ce qu’il l’a conduit à ces extrémités). Sarah Shahi excelle dans ce genre de personnage revêche et peu affable (un peu comme Shaw dans POI), et les origines iraniennes de l’actrice sont reprises pour le personnage de Dani qui a une mère Iranienne (c’est le père de Sarah qui est Iranien). On constate aussi assez vite que les relations avec son père sont un peu tendues! Évidement, malgré tout cela, elle va finalement s’entendre plutôt bien avec son nouveau partenaire! Mais elle refusera jusqu’au bout de lui laisser prendre le volant (même dans sa propre voiture!). Femme de tête, mais avec des fêlures malgré tout!

Au cours de la saison 2, notre duo de choc à droit à un nouveau boss, le capitaine Kevin Tidwell (Donal Logue), un new-yorkais pur jus! Il est bien plus intéressant que Karen Davis, bien trop lisse à mon gout. Il est lui aussi extravagant et fait peu cas des convenances, voire parfois des règles. C’est aussi un gros lourd macho qui aime bien les blagues de gout douteux, ce qui agace profondément Dani (c’est pour ça que c’est drôle!).

Dernier point positif, la série se termine sans laisser trop de zones d’ombres..

Mes labels

label_GK_Life_disque1 label_GK_Life_disque2label_GK_Life_disque3

Acheter sur Amazon :


 En commandant les DVD avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1207 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *