Legion, Saison 1

La déferlante des super héros n’est pas nouvelle que cela soit au cinéma ou la télévision (que cela soit ABC avec Agents of SHIELD, ou Netflix et ses defenders). Mais FX avec sa série Legion semble vouloir proposer quelque chose qui se démarque de ses petits camarades!

La série met en scène David Haller (Dan Stevens), le mutant le plus puissant ayant jamais existé (c’est le fils de Charles Xavier et de Gabrielle Haller) dont le surnom est Legion. Un mutant qui pour l’heure s’ignore et qui se pense atteint de troubles psychologiques. On le retrouve donc dans un hôpital psychiatrique en compagnie de Lenny (Aubrey Plaza), une autre pensionnaire.

Son existence morne et paisible va être chamboulée par l’arrivée d’une nouvelle patiente Sydney « Syd » Barrett (Rachel Keller) qui ne supporte pas le contact physique. Le coup de foudre entre eux va être immédiat. Mais Syd n’est pas là pour hasard, elle est là pour lui. C’est une mutante qui est envoyée par un groupe de mutants dirigé par Melanie Bird (Jean Smart) qui tente de soustraire David à Division 3, une puissante organisation gouvernementale qui traque les mutants. Car, oui David est en fait un mutant qui ne maîtrise pas ses pouvoirs, il n’est absolument pas schizophrène. Il est juste différent et très puissant.

Mon avis

Legion n’est pas tout à fait une série de superhéros. Plutôt une série mettant en scène des mutants. Mais ce n’est finalement qu’une trame de fond. L’élément principal de cette première saison, c’est la psyché de David. Un esprit puissant, mais cannibalisé par son hôte maléfique qui prendra tantôt l’apparence d’un gros bonhomme aux yeux jaune et tantôt l’apparence plus rassurante de Lenny.

Mais on trouve parfois quelques subtiles allusions aux X-Men, comme ce X sur la fenêtre (à défaut de voir le professeur Xavier ou des membres de son équipe).

Pas tout seul dans sa tête!

Résultat, on finit par douter de tout ce que la série nous montre, tout comme David qui ne sait plus vraiment ou il en est. Est-il schizophrène, ou un mutant doté de pouvoirs? Si l’on sait par avance que la vraie réponse est la seconde, on est un peu moins affirmatif pour le reste. Malgré tout, c’est suffisamment bien ficelé et mis en scène pour ne pas trop perdre le spectateur (du moins celui un peu habitué à ce genre de narration). Hormis l’épisode 6 et sa fausse réalité que j’ai trouvé particulièrement inutile et malvenu, on est réellement happé dans cet univers complexe.

Outre ce jeu sur le réel / rêve, la narration, comme pour suivre l’esprit troublé de David va propose beaucoup de flashbacks. Des flashbacks pas toujours évidents à repérer et à caler dans la timeline de Legion. Au spectateur de repérer les indices pour comprendre où se passe la scène qui lui est proposée.

Legion requiert votre attention

Du coup, Legion fait partie de ces séries que l’on ne peut pas regarder passivement. Il faut être attentif et faire marcher ses neurones pour suivre le mouvement et comprendre ou la série nous emmène. Une condition sine qua non pour apprécier la série.

Une exigence que tous n’apprécieront pas. Mais je trouve que la série le fait bien et ne se moque pas de ses spectateurs en multipliant les fausses pistes ou les longueurs.

Ambiance visuelle

Si legion ne joue pas la débauche d’effets spéciaux du côté des pouvoirs (même si il y a quelques belles scènes qui y sont liées), elle mise plus l’accent sur l’ambiance visuelle générale. Des tonalités chaudes, des décors façon 70’s, on est des fois un peu perdus pour dater la série, et même temps un peu hypnotisé!

Une love-story impossible

La relation entre David et Syd rappellera des choses aux fans de Pushing Daisies! Si les causes sont différentes, le résultat est le même, les deux amoureux ne peuvent pas se toucher! Un arrache-coeur pour eux! Heureusement, les pouvoirs de David permettront de trouver une “solution de contournement” à cet obstacle majeur!

Le cast

Legion est porté par un excellent trio de tête! Dan Stevens est particulièrement convaincant dans le rôle de cet homme paumé qui essaie de comprendre ce qui lui arrive, de maîtriser ces pouvoirs, tout en doutant de la réalité de ce qu’il voit et entend. Rachel Keller donne une vraie présence au personnage de Syd qui aurait pu être fade. Entre force et fêlures, elle donne une belle présence à son personnage.

Aubrey Plaza vient quant à elle apporter un peu de piment dans le duo David / Syd parfois un peu trop sage. Le regard un peu fou, elle est complètement dans le personnage de Lenny. À la fois rassurante pour David, mais prête à partir en sucette à tout moment. Le genre de personnage qui colle très bien à cette actrice (que j’ai revu il y a peu dans l’excellent Scott Pilgrim).

Au final

Hormis l’épisode 6 que j’ai trouvé réellement très faible par rapport au reste de la saison, j’ai vraiment été embarqué par Legion et son parti-pris décalé. Après, effectivement, il faut avoir envie de se laisser embarquer dans l’esprit torturé de David! Mais la série nous met vraiment dans l’ambiance avec ses aspects visuels et sonores soignés qui sont autant d’invitations à aimer la série.

La saison 1 tient la promesse du pilote, ce qui n’est pas toujours le cas. J’ai aimé cette saison 1 pour les mêmes raisons (évoquées dans cet article) que celles du pilote.

Legion est déjà renouvelée pour une seconde saison que je vais bien sûr attendre avec impatience! La série va être diffusée à partir du 25 avril sur OCS. Alors plus d’excuses pour ne pas regarder Legion! Même si vous n’êtes pas spécialement fan de super-héros, jetez-y un oeil, vous verrez que la thématique n’est vraiment qu’en toile de fond..

8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1207 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *