Kingdom, Saison 1

Franchement, vous n’en avez pas marre? Sérieusement, en cette période d’élection, le climat social et médiatique est lourd… Entre les magouilles, les punchlines à la Booba et les retournements de veste, je suis certain que lâcher quelques kicks et autres patates de forain dans la tête de certains politiciens vous tenterez bien. Ai je tort?

Afin de vous éviter quelques bleus ou visites au poste de police, j’ai peut-être une solution à vous proposer : “Kingdom”, une série qui sent bon la transpiration, mais surtout la violence !!!

“Kingdom” ou l’histoire du team “Navy Street”, passionné de sport de combat et plus précisément de freefight. Enfilez-vous gants et n’oubliez pas votre protège-dents, ça va tarter sévère!!!

NO RAGE DE MA CAGE

Venise Beach, sa plage, ses boutiques, son culte du beau corps, un charmant petit quartier de Los Angeles que tous les joueurs de GTA 5 ont du arpenter au moins une fois dans leur partie et qui fleure bon la carte postale pour touristes cramés par le soleil californien. C’est dans ce décor qui fait rêver, que se trouve la salle de sport des “Navy Street”, un complexe pour champions géré par une légende des arts martiaux mixtes : Alvey Kulina (Frank Grillo). Alvey est un jeune retraité de sa discipline qui a choisi d’apprendre son art aux membres de sa salle de sport, du plus novice au plus expérimenté. Il ne fait pas toujours payer les cotisations, il a toujours le bon mot, il impose le respect et surtout il sait motiver ses guerriers quand la fatigue se fait ressentir.

Pour faire tourner un minium cette entreprise pas tout à fait lucrative, Alvey est secondé par sa jeune compagne Lisa Prince (Kiele Sanchez). Il est aussi en charge de l’entrainement spécifique de ce jeune champion de fils, Nate (Nick Jonas), qui vient de faire son premier combat victorieux et qui commence à se faire un nom dans le milieu.

Le ciel est souvent bleu azur dans ce coin du globe, mais on reste quand même à LA avec sa violence, ses gangs et toutes les activités de trafics de drogue qui vont avec. Alvey va devoir composer avec ce décor et surtout avec un autre fils complètement taré et dont la violence fait partie du quotidien, avec son jeune champion récemment agressé, une ex-femme toxico qui refait surface, des problèmes de couple et un ancien champion, Ryan, qui sort de prison et qui est en plus l’ex-fiancé de sa compagne actuelle !! Ça va, vous suivez ou c’est encore obscur?

En gros, c’est “plus belle la vie” avec des muscles, du sang, beaucoup d’alcool et du MMA !!! Je vous l’accorde, cette comparaison est assez douteuse sur Geekroniques, mais “Kingdom” est une série dramatique qui prend le sport de combat et Venise Beach pour univers et qui va vous accrocher grâce à ses personnages et les liens parfois très complexes qui les unissent.

kingdom-frank-grillo-nick-jonas-jonathan-tucker

Alvey, le chef de cette meute de loups, est interprété par Franck Grillo que je considère comme la tête d’affiche de “Kingdom”. Son visage vous dit surement quelque chose, vous avez dû le croiser récemment dans des films comme “Captain America, le soldat de l’hiver“, “Captain Americain, Civil War” ou encore “American Nightmare 2 et 3′. Le reste du casting est plutôt celui d’acteurs de série (comme Kiele Sanchez vue dans The Glades), quelques rôles au cinéma, mais rien de bien marquant. J’ai beaucoup accroché à Jonathan Tucker qui joue le rôle du fils ainé d’Alvey. Un véritable taré, toujours dans l’exagération, mais qui est plutôt touchant notamment dans sa relation avec sa mère.

À noter le moment KAMOULOX, avec la présence d’un des Jonas Brothers (Nick Jonas) pour incarner le jeune fils d’Alvey, Nate. Alors, les Jonas Brothers, pour celles et ceux qui pensaient les avoir oubliés dans les limbes de leur mémoire, c’est un “groupe” de “musique” qui a connu une carrière entre 2006 et 2013. Surprenant rôle pour ce jeune acteur qui propose de belles choses à travers un personnage discret, presque replié sur lui mémé, mais qui sait comment se battre quand il rentre dans la cage!!!

“EST-CE QUE JE FAIS PARTIE DES FAIBLES OU EST-CE QUE JE FAIS PARTIE DES FAIBLES ?”

“Kingdom” et son univers peuvent avoir de quoi faire peur avec son aspect sport, combat et gros muscles couverts de transpiration. Eh bien non, cette série va vous accrocher grâce à ses personnages, leurs interactions, leurs difficultés de communication et on se laisse facilement prendre au jeu de l’organisation de combats, d’entrainements à faire rougir un spartiate et surtout dans le côté attractif de cette cage.

Sans grandes fulgurances, la réalisation de cette série est correcte. Les combats sont vivants et assez réalistes au final. Réalisme qu’on retrouve aussi dans les dialogues parfois assez crus, souvent violents, mais aussi dans les giclées de sang et les montées de violence que connaissent nos combattants chauffés à blanc. “Kingdom” est une série qui n’a pas froid aux yeux, qui se montre assez dure dans l’ensemble dans son traitement des dangers de la drogue, des conséquences de la violence physique et mentale, du sexe même et de manière assez frontale. Sulfureux Kingdom? À l’image de ses personnages tout simplement…

ET CE DVD, QU’A-T-IL DANS LE VENTRE??

J’ai découvert l’existence de “Kingdom” qu’a la réception du DVD de cette saison 1 qui sort chez Koba. Une série inédite en France jusqu’à présent. Il est difficile de se faire une place dans la jungle très dense que celle des séries. Je déplore un contenu de DVD qui s’en tient au minium syndical : épisodes, chapitres, le choix de la VO et de la VF, mais point de bonus à se mettre sous la dent… Il aurait été intéressant de découvrir les conditions de tournages, les entraînements des acteurs pour en faire des combattants convaincants. On se contentera d’une série qui se regarde assez vite en 10 épisodes d’une cinquantaine de minutes, avec une bande-son rock et des personnages torturés et fragiles sous leurs carapaces musclées et tatouées.

À voir? “Kingdom” est une série qui nous parle de violence, violence d’un sport qui demande d’énormes sacrifices, la violence des liens qui unissent une famille et la violence d’un quartier et d’une ville.

Commander sur Amazon

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Anthony

Grand consommateur de films, mais attention : j'aime la qualité!!! SF, fantastique, action, réflexion, comédie, français, étranger, drame, biopic, etc, etc, ... du moment que c'est fait avec le cœur et non avec les pieds!!!

79 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.