Erased

Ça fait un petit moment que j’ai envie d’attaquer les dramas japonais, sans prendre le temps de la faire. J’ai donc profité de mon tout nouvel abonnement à Netflix pour regarder Erased, adapté du manga éponyme dont j’ai entendu beaucoup de bien. C’est parti pour un bingewatch des plus sympathique.

Satoru Fujinuma (Yuki Furukawa) est un jeune japonais de 29 ans des plus ordinaire. Il travaille comme livreur de pizza et rêve de devenir mangaka. Mais son apparence banale, se cache un héros capable de voyager dans le temps sur de courtes durées afin empêcher des catastrophes. Il doit pour cela découvrir un détail qui cloche et qui a provoqué son “revival”, son saut dans le passé.

Mais lorsque sa mère va être assassinée, il va alors faire appel à son pouvoir pour empêcher ce meurtre. Un saut dans le temps qui va le ramener 18 ans en arrière alors qu’il était un jeune garçon de 11 ans habitant dans l’île Hokkaido, dans le froid glacial du nord du Japon. Une période ou un serial killer sévissait et tuait de jeunes enfants dont certains camarades de l’école de Satoru. Un tueur qui serait le meurtrier de sa mère. Fort de ses connaissances futures, le jeune Satoru va s’efforcer d’empêcher le tueur de sévir. Il va donc se rapprocher de Kayo Hinazuki (Rinka Kakihara), une camarade de classe qui va être la première à mourir.

Un combat long et difficile qui va changer la vie de Satoru de manière bien plus profonde qu’il ne pouvait ne l’imaginer. Le jeune garçon limite asocial va devenir peu à peu le héros de son école..

Mon avis

Erased impose très vite une ambiance de huis clos assez pesant. Le tout est renforcé par le froid omniprésent dans le passé de Satoru et rappelle que les hivers d’Hokkaido sont rudes (on est presque à la même lattitude que la Russie). Du coup, on a cette ambiance de neige, de froid, très graphique qui vient renforcer le personnage de Kayo, avec son manteau et son sac rouge.

Quand “Big” rencontre “Le jour de la marmotte”

On a le mélange de pas mal d’idées dans Erased. Le retour à l’enfance pour le personnage principal, qui fait beaucoup penser au culte “Big”, mais qui pour le coup, sera dans un contexte bien plus difficile. Car on est face à un vrai thriller, avec l’enquête que va mener Satoru. Une enquête qui va tenir en haleine le spectateur. Car même si l’on a rapidement des soupçons sur le tueur, il faudra attendre la fin de la saison pour que tout se résolve!

Les jeunes acteurs sont plutôt convaincants et portent la série tout du long. On s’attache vraiment à eux et suit avec enthousiasme la progression de Satoru qui va devoir s’ouvrir aux autres, se sociabiliser pour pouvoir avancer dans son enquête et obtenir de l’aide de ses camarades.

Au final

J’ai vraiment beaucoup aimé Erased. Je ne sais pas dire si la série est une bonne adaptation du manga d’origine que je n’ai pas lu, mais j’ai vraiment accroché à la proposition! Je recommande donc vivement la série! Si vous avez lu le manga, n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires / avis afin de nous dire si l’adaptation est réussie ou pas selon vous!

8 Note GeeKroniques
10 Visiteurs (1 vote)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1227 articles

2 réflexions au sujet de « Erased »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *