DUAM (Dans Un Autre Monde), Saison 1

Je suis le premier à me lamenter du manque de SF dans les productions françaises (films ou séries). Pourtant, les créateurs talentueux et courageux sont bien présents en France! Et c’est notamment du côté des webséries (visiteur du futur ou même Ulysse) qu’ils s’expriment. La toute jeune Websérie, “Dans Un Autre Monde” (DUAM pour les intimes) s’inscrit dans cette lignée.

DUAM démarre en 2035. Le monde en proie aux dérèglements climatiques sombre dans le chaos. Pour faire face à cela, le programme spatial “Last Chance” est initié par la France pour trouver une énergie propre. La mission partira du centre spatial de Montélimar. A son bord, 4 astronautes, le commandant Nicolas Delachaume (Marc Davenas), un astronaute chevronné, il est accompagné de jeunes recrues :  Laura Simione (Gisèle Worthington), Marc Terry (Emilien Gaigeard) et Lucas Ferrin (Valentin Bourdeau).

1

Montélimar we’ve had a problem!

Malgré un lancement réussi, les  communications sont rompues entre la terre et la navette. Pendant  ce temps, le Dr Werner (Daniel Bourdeau), le responsable du programme spatial met tout en oeuvre pour retrouver les astronautes. Mais Clara (jouée aussi par Gisèle Worthington), la soeur de Laura lance alors une insurrection.

navette

Livrés à eux-mêmes, les astronautes n’auront d’autre choix que d’utiliser le module de secours pour retourner sur terre. Une fois de retour sur la terre ferme, leur situation ne va pas pour autant s’améliorer! Les communications sont toujours coupées et les habitants un peu à côté de leurs pompes.

Personne ne les reconnait et rien ne ressemble à la terre qu’ils ont quittés. Les gens vivent dans la terreur et les femmes semblent avoir pris le pouvoir. Mais ou diable ont-ils donc atterri??

Mon avis

Des FX qui envoient du lourd!

La première grosse surprise de DUAM, c’est la qualité des effets spéciaux! Les fonds verts sont parfaitement intégrés et invisibles, la navette spatiale bluffante. Bref, de quoi largement en remontrer à certaines séries qui disposent d’un autre budget! A ce propos, je vous recommande de regarder le making-of des effets spéciaux (juste en dessous), c’est particulièrement instructif! Avec pas grand-chose et des idées (et un peu de talent), on peut aller loin!

Mais pas que!

On note aussi rapidement une bande-son très présente et agréable, que cela soit dans les musiques de fond ou même sur les génériques. On sent que rien n’a été négligé par l’équipe. L’histoire n’est pas en reste bien sûr! Je ne veux pas en dire plus pour ne pas vous gâcher la découverte. Si tout cela est finalement assez classique et vous rappellera par ailleurs un classique de la SF française écrit par Pierre Boulle, cela fonctionne plus bien. Et j’avoue que l’idée du matriarcat est plutôt bienvenue.

duam-femmes

On se demande souvent ce que serait un monde dirigé par les femmes plutôt que par les hommes comme c’est le cas depuis toujours. Si certains imaginent un monde meilleur, DUAM ne prend pas cette voie et choisit d’être cynique en nous montrant que cela n’est guère mieux (voire pire). Mais DUAM n’oublie pas pour autant de se moquer autant que possible du machisme, il faut dire qu’avec Ferrin et le commandant Delachaume, on a deux beaux spécimens! Bref, tout le monde en prend pour son grade!

Au fil des épisodes, les pièces du puzzle vont s’assembler petit à petit. Peu à peu, on échafaude des hypothèses. Et l’épisode 9 viendra apporter une réponse claire à tout cela. A vous de la découvrir!

Un découpage efficace

Les épisodes sont courts (5 à 7 minutes) mais cela fonctionne bien en terme de narration. C’est un format un peu frustrant malgré tout pour le spectateur à mon sens. Seul le dernier épisode est plus long (presque 15 minutes), mais du coup je l’ai trouvé presque trop long!

Vu le format court, on n’aura pas vraiment le temps de creuser les personnages qui ne seront définis que par quelques traits ou défauts : Lucas est un vantard grande gueule,  Terry un lèche-botte (surnommé “suce-boule” par Lucas), et le commandant un vieux réac porté sur la bouteille. Mais les acteurs sont plutôt convaincants dans l’ensemble.

duam-astronautes

Un peu d’humour dans ce monde de brutes

DUAM a une tonalité globalement sérieuse, mais ne se refuse pas quelques moments drôles et plus légers. Je crois que la palme d’or de cette saison revient au commandant Delachaume et son cocktail Molotov. Un grand moment de solitude si il en est! D’autres éléments, comme ISAC (International System Of audio Communication) l’ordinateur de bord blagueur ou Mouche, le lunatique pilote russe viennent également parsemer la série d’un peu de fantaisie. Dommage que ces éléments soient un peu trop en décalage avec le ton sérieux et réaliste de la série.

duam-mouche

Au final

Une websérie ambitieuse et qui se donne les moyens de ses ambitions, c’est le pied! Je reste admiratif devant le travail accompli. Assez ironiquement, je constate une certaine “professionnalisation” (du moins en terme de résultats et de rendus) des webséries. L’époque où on filmait vite fait avec 3 potes est révolue.

Ici on a des effets, des costumes, de nombreux lieux différents, une BO écrite pour l’occasion. Bref, DUAM est une websérie par son format court et sa diffusion sur internet et son mode de production. Mais clairement, elle n’a pas à rougir de ce qu’elle propose vis-à-vis de “vraies” séries.

J’espère vivement avoir l’occasion de retrouver la série pour une saison 2. Et si c’est le cas, j’aimerais beaucoup assister au tournage puisqu’ils sont eux aussi du 95.. Voilà, le message est passé! 🙂

7.5 Note GeeKroniques
9.5 Visiteurs (2 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1211 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *