Colony, Saison 2

2Alors que la saison 1 commence à être diffusée chez nous sur TF1, la saison 2 de Colony reprend aux États-Unis. Même si la série n’est pas la plus excitante de 2016, le sujet est assez intéressant et c’est quand le retour du rebelle Josh Holloway. Voyons ce que cette saison 2 nous propose!

Premier bon point, le premier épisode est un flash forward qui montre l’arrivée des aliens. Certes, une nouvelle fois, pas question de voir des aliens baveux et méchants, mais on va en découvrir plus sur les circonstances de leur arrivée. Peu de surprises au final, mais c’est un éclairage intéressant et attendu.

We are familly

La famille Bowman reste cette fois encore au centre de l’intrigue. Une famille complètement éclatée en ce début de saison! Katy (Sarah Wayne Callies)  se retrouve seule avec Gracie (Isabella Crovetti-Cramp). De son côté Will (Josh Holloway) est sorti du bloc pour tenter de retrouver son fils Charlie (Jacob Buster) dont il est sans nouvelles depuis l’arrivée des envahisseurs. Ce n’est guère plus reluisant du côté de Bram (Alex Neustaedter) qui a été arrêté et envoyé dans un camp de travail. Une expérience qui va le changer et lui donner envie de se battre contre l’occupant.

Outside the wall

Sans surprises, après quelques péripéties, la famille sera finalement réunie. Mais l’intérêt de ces intrigues éparses, c’est de pouvoir sortir du huis clos instauré en saison 1. En dehors du bloc, Will découvrira une espèce de no man’s land aux mains de bandes mafieuses. Ces bandes qui font régner la terreur (et un semblant d’ordre) le font avec l’aval de l’occupant, trop content de ne pas avoir à intervenir.

Même chose du côté du camp de travail ou l’ont va découvrir une partie de l’envers du décor. Même si l’on ne saura pas vraiment ce que contiennent les cartons que manipulent les codétenus de Bram, on découvrira une autre facette de l’occupation. Et par la même de la résistance menée par Maya (Jessica Parker Kennedy vue dans le rôle de Max dans Black Sails). Une résistance qui ne recule devant rien pour marquer des points. Quitte à se sacrifier et à faire raser un quartier entier en provoquant le courroux des occupants.

Résister ou collaborer?

Cette saison 2 de Colony continue à poser la question de la première saison : faut-il résister ou faut-il collaborer? Si la première saison ne tranche pas la question avec un Will qui collabore pour protéger sa famille et une Kate qui résiste aussi pour protéger l’avenir de ses enfants, la saison 2 va prendre parti.

Si Kate continue son combat avec la résistance, Will va peut à peut prendre du recul et se rendre compte qu’il est du “mauvais coté” de la barrière. Suspecté par sa nouvelle hiérarchie, espionné, il va être mis à l’épreuve par son nouveau collègue, Bob Burke. Un collègue dont les méthodes expéditives vont achever de convaincre Will de changer de camps. Un choix qui va remettre en question la “sécurité” de sa famille.

Mais passer réellement dans la clandestinité d’une résistance armée quand on a 3 enfants à sa charge n’est pas une chose aisée

 Le plan

La première saison de Colony avait un côté frustrant. Le plan des occupants est complètement opaque et reste mystérieux, et on ne verra qu’un seul d’entre eux dans un scaphandre. Certes, encore une fois leur présence est le plus le prétexte à mettre en scène le fameux “résister ou collaborer” que j’évoquais plus haut. Mais à un moment donné, il va bien falloir que les scénaristes lâchent un peu de lest sur ce point. Ce qu’ils feront, mais de manière détournée! La seule chose que l’on va apprendre, c’est que le bloc de Los Angeles va être complètement vidé de ses habitants. Une révélation terrifiante en soi, mais qui n’indique en rien ce que vont devenir ces gens. D’autant qu’on se demande à quoi sert la surveillance de masse mise en oeuvre! Pourquoi déployer autant d’effort pour un territoire qui va être purgé de ses habitants?

Mais en plus de cela, on va découvrir qu’ils sélectionnent certains humains pour les faire expédier dans des caissons de stase. Humains qui sont protégés lors de rencontres avec des drones (comme c’est le cas pour Will et Broussard).

Les intentions de ces occupants deviennent de plus en plus intrigantes.

Dimension religieuse

Une dimension religieuse est introduite avec “Greatest day”, une croyance dans une “ascension” qui se répand parmi la caste dirigeante humaine. Mais sans que l’on sache (ou alors j’ai raté un truc) si c’est une manipulation introduite par les aliens pour servir leurs buts ou par les humains pour maintenir l’ordre plus facilement..

Au final

Cette seconde saison de Colony est plutôt équilibrée. Si la thématique principale reste les comportements humains vis-à-vis d’un occupant (qu’il soit humain ou alien), Colony n’oublie pas son contexte SF. Si la série n’est toujours pas à proprement dit une série de SF, elle livre tout de même au compte-goutte des infos sur les occupants et sur leurs manigances.  On découvre notamment que l’alien vu en fin de saison 1 se semble être qu’une sorte de combinaison automatique sans aucune présence organique à l’intérieur. Une extension télécommandée ou alors la nature physique des aliens n’est pas telle qu’on l’imagine?

Deux facettes qui permettent de maintenir éveillé l’intérêt du spectateur. Bien plus qu’en saison 1 à mon sens qui était à mon sens un peu trop figée sur la notion d’occupation. Ici, on explore encore un peu plus la nature humaine. Trahison, mensonges, faux-semblants,  la lutte pour la survie fait ressortir beaucoup de facettes sombres sur la plupart des personnages. Qu’ils soient du côté des oppresseurs ou des opprimés d’ailleurs..

8 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1171 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *