Eureka

Eureka s’est achevé après 5 saisons et 78 épisodes! L’occasion de tester la BO, qui est principalement composée par Bear McCreary, le compositeur des BO de Battlestar Galactica! Ici, changement d’ambiance, on abandonne le coté « ethnique » pour une ambiance plus légère qui donne plutôt dans l’electro, à l’image du générique de la série. De quoi coller à l’ambiance doucement barge de la série!

Une_Eureka_OSTLe thème du générique est d’ailleurs souvent réutilisé dans les morceaux de la BO, on le retrouve d’ailleurs en fin d’album avec une version remixée.  On retrouve des instruments très variés : guitare, guitare électrique (« The heatless »), accordéon, didgeridoo, synthé, et même des  samples qui font musique de jeux vidéos (8-16 bits). On retrouve des morceaux plus posés, en ambiance, comme avec « Alison Thème », « Noche de Suenos », « Henry and Beverly », « Jack and Cally ». Ou des morceaux plus rythmés comme sait les faire Bear McCreary avec le très réussi « Prehistoric love spore », ou avec « Throught the vortex », « Zane on the lam », « Threat of Nuclear Cleaning ». Voir un mélange des deux comme dans « Erotomania », « A night at global dynamic », « The laser canon », qui alternent des passages calmes et d’autres bien plus rythmés.

Mais comme à son habitude, Bear McCreary aime surprendre avec des morceaux qui viennent rompre avec les tonalités ambiantes. C’est le cas avec la chanson, « let’s get hitched », une ballade aux accents « soul » chantée par Brendan McCreary, son propre frère. Il nous offre également des morceaux « rigolos » avec un coté « jeux vidéo » dans « Fargo’s theme » ou « S.A.R.A.H Mobile », ou avec une ambiance hispanique dans « The mask of Fargo » (une allusion au film « Mask of Zorro).

Mon avis

La BO colle parfaitement à l’esprit et l’ambiance de la série : décalée et barge! Le thème ré-employé dans nombre de morceaux permet un fil rouge et une identité forte pour la musique. Mais le nombre d’instruments et de sonorités permet d’éviter le sentiment de redite. De quoi prolonger le plaisir « Eureka » même après la fin de la série. Une BO joyeuse qui ne se prend pas vraiment au sérieux et qui se laisse très bien écouter.

Acheter sur Amazon :

 En commandant le CD avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
 
7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1263 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.