Yggdrasil – La Prophétie

Grande amatrice de lecture depuis ma plus tendre enfance, j’ai laissé mes études et ma passion pour les séries phagocyter mon temps, au point de ne presque plus lire autrement que via des livres audios, dans les transports ou ma voiture. En ce début d’année 2017, j’ai décidé de profiter de la période des bonnes résolutions et de mon installation dans mon nouveau travail pour me motiver à lire à nouveau. Et je me suis dit que ce ne serait pas mal de combiner ça avec un retour sur le blog, pour votre plus grand plaisir (ne dites pas non, je risquerai de me vexer)! 

Pour ma première lecture de 2017, j’ai décidé de faire confiance à quelqu’un qui connait parfaitement mes goûts : mon compte Amazon ! En tête de ses recommandations se trouvait un ouvrage dont la couverture et le nom ont tout de suite aiguisé mon intérêt (et dont je vais vous parler ici, vous vous en doutez) : Yggdrasil – La Prophétie.

Synopsis

Nayla Kaertan est une jeune femme qui effectue sa conscription obligatoire au sein de l’Imperium, l’armée Sainte faisant régner la loi de Dieu sur la galaxie. Fraîchement débarquée sur une planète peu accueillante pour effectuer sa deuxième année de service militaire, elle se retrouve sous les ordres du Lieutenant Mardon. Tandis qu’elle passe ses journées au laboratoire à essayer de briller par ses compétences scientifiques aux yeux de cet homme froid et sévère, Nayla se débat chaque nuit avec des cauchemars prémonitoires. Ces rêves surnaturels la tourmentent depuis l’adolescence, lors que la planète jumelle de la sienne a été réduite en cendres par l’Impérium. Et son don risquerait de lui faire courir le même sort, car il va à l’encontre des préceptes de la religion, qui érige les personnes douées en hérétiques démoniaques. Mais comme elle, de nombreuses personnes à travers la galaxie partagent la même vision : celle d’une lumière blanche qui mettra fin au règne impitoyable de Dieu, un Espoir …

Mon avis :

Une femme scientifique, avec des pouvoirs surnaturels, dans un monde de science-fiction … Je ne pouvais qu’adorer ! Et je l’ai compris dès les premières pages. Myriam Caillonneau m’a tout de suite embarquée dans son histoire, notamment grâce au personnage de Nayla qui est très attachant. La balance entre sa timidité doublée de fragilité et la force incommensurable de son pouvoir est bien équilibrée, et on échappe ainsi au syndrome de la Mary Sue qui contamine nombre d’héroïne. Nous avons là un personnage féminin fort, mais d’une humanité saisissante, qui va être amenée à faire des choix terribles. Son parcours au cours du livre est assez bien fléché, notamment grâce à ses rêves, mais cela n’a pas empêché que je sois surprise par quelques retournements de situations, permettant de reculer pour mieux sauter ensuite. Petit bémol concernant Nayla, j’ai trouvé ses rêves un peu trop répétitifs sur certains points (que je ne détaillerai pas pour ne pas vous dévoiler l’intrigue).

L’autre personnage principal du livre n’est autre que le ténébreux Lieutenant Mardon, dit Dem, pour qui j’ai eu un coup de cœur immédiat. La psychologie de ce personnage est exceptionnelle ! Tout au long du livre, on peut admirer la bataille entre ses certitudes inébranlables et ses sentiments. Cet homme nous apparaît de prime abord comme une machine parfaite, et c’est finalement l’un des personnages les plus humains.

Je regrette quelque peu le manque de personnages secondaires d’importance, l’essentiel du roman tournant autour du duo Nayla/Dem. Mais leur relation est très bien construite et leur alchimie immédiate grandit tout au long du roman.

Cependant, n’allez pas croire qu’Yggdrasil est un roman d’amour à la Twilight version spatiale ! Car le centre du roman, c’est surtout comment résister face à une oppression aussi terrible que celle imposée par l’Imperium. J’ai d’abord été surprise par l’alliance entre la science-fiction, le surnaturel et la religion, mais le mélange est très bien dosé et fonctionne à merveille. De plus, toutes les scènes de combat et de guerre nous plongent au cœur d’une action parfaitement distillée dans le roman pour nous tenir en haleine tout du long. J’ai également apprécié les brèves incursions “Ailleurs” entre les chapitres, nous donnant un aperçu de ce qu’il se passe dans l’ombre…

En résumé : Je vous recommande grandement la lecture d’Yggdrasil – La prophétie, si comme moi vous adorez le fantastique et la science-fiction. Une fois que j’ai ouvert ce livre, j’ai eu beaucoup de mal à le reposer jusqu’à la fin … Et quelle fin ! Heureusement, La prophétie n’est que le premier tome de la trilogie Yggdrasil. J’ai déjà entamé la lecture du deuxième tome, et je ne manquerai pas de vous parler sur Geekroniques. Enfin, le dernier tome est prévu à paraître pour 2017, donc je finirai peut-être l’année comme je l’ai commencé, avec Yggdrasil entre les mains !

Commander sur Amazon

  • Consulter sur Amazon.fr

En commandant le livre avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Silia

Silia, avec un S comme sériephile. Je lis aussi pas mal : moitié Geek, moitié Young Adults. Et parfois, je donne mon avis.

24 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *