Les figures de l’ombre

En Mars dernier est sorti au cinéma le film « Les figures de l’ombre », avec entre autres Taraji P. Henson, Octavia Spencer, Janelle Monáe et Kevin Costner. Aujourd’hui, je vais vous parler du livre dont il est tiré, publié chez Harper Collins. Écrit par Margot Lee Shetterly, une journaliste américaine fille de l’un des premiers ingénieurs noirs de la NASA, le livre se penche sur ces « Calculettes Humaines » auprès desquelles elle a grandi. Ses recherches sur l’histoire des femmes dans l’informatique ont d’ailleurs valu à Margot Lee Shetterly d’être récompensée par la Virginia Foundation for the Humanities.

Synopsis de l’éditeur :

Dorothy Vaughan, Mary Jackson, Katherine Johnson et Christine Darden, étaient employées à la NASA dans les années soixante. Armées de simples crayons, règles et calculatrices, ces quatre scientifiques ont permis la réussite de la mission de John Glenn en 1962. Pourtant, leurs noms sont restés inconnus du grand public pendant plus de cinquante ans. Dans une Amérique rongée par la ségrégation raciale – à la NASA, Blancs et Noirs ne déjeunaient pas à la même table – et le sexisme auquel elles devaient faire face, leurs carrières ont été pour ainsi dire oblitérées.

Mon avis :

Étant moi-même une femme scientifique (bien cachée sous mon côté geek), j’ai trouvé ce livre tout bonnement passionnant ! Très bien documenté, et à l’écriture fluide, il nous plonge dans l’histoire de l’aéronautique et de l’aérospatiale, tout en décrivant la place des femmes et surtout des noirs dans l’Amérique des années 40 à 70. On y découvre le travail remarquable de ces femmes au sein de la NACA (National Advisory Committee for Aeronautics – « Comité consultatif national pour l’aéronautique » en français), devenue la NASA (National Aeronautics and Space Administration – en français l’Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace) en Juillet 1958.

Alors que le livre entend raconter la place des femmes noires dans la course à l’espace, j’ai préféré le premier tiers du livre, consacré à Dorothy Vaughan. On y découvre son arrivée à Langley à la NACA, en tant que Calculatrice de la Zone Ouest, où étaient cantonnées les employées de couleur. L’accès des femmes au travail durant la guerre, la place des personnes de couleur dans la défense d’une Amérique qui ne les intègre pourtant pas, la ségrégation durant une guerre où l’Amérique défend la liberté … Le contexte historique et la vie incroyable de cette femme m’ont beaucoup touché et passionné.

Tout le livre est très bien documenté, avec des notes numérotées pour chaque fait énoncé, renvoyant aux sources compilées dans une trentaine de pages qui finissent l’ouvrage. Le livre nous partage également des anecdotes des plus révélatrices, comme la bataille discrète des femmes de Calcul Ouest contre la pancarte de la cafétéria mentionnant “Calculatrices de couleur” qui leur réservait, et donc les cantonnait, à la table du fond.

Je conseille donc la lecture de ce livre pour vous plonger dans l’Amérique de la course à l’espace, et pour découvrir la vie de ces femmes, de ces scientifiques, de ces figures restées trop longtemps dans l’ombre

Enfin, comme le livre propose une vision très factuelle des choses, je suis curieuse de voir le film pour découvrir la version romancée de l’histoire, qui doit plus creuser les relations entre les personnages.

Commander sur Amazon

  • EUR 18,00
7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Silia

Silia, avec un S comme sériephile. Je lis aussi pas mal : moitié Geek, moitié Young Adults. Et parfois, je donne mon avis.

23 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *