The Front Runner

Avec le climat politique actuel aux Etats-Unis, The Front Runner est passé d’un simple biopic sur l’ancien gouverneur Gary Hart lors de sa campagne électorale en 1988 à un film qui avait un message. Avec pas mal de retard de ma part (le film ne devrait plus être dans aucun cinéma français à l’heure où j’écris ses mots), il est temps de voir si The Front Runner est l’un des films politiques forts de ce début d’année ou si il ne s’agissait que d’un amuse bouche en attendant le plat principal Vice.

Contrairement à un film comme The Big Short (qui tient à nous expliquer les tenants et aboutissants d’une situation pour bien saisir tous les enjeux et les contextes économiques et sociaux), The Front Runner n’est pas tellement là pour nous expliquer les subtilités d’une élection aux états-unis. Le film est avant tout le portrait d’un homme politique et à travers lui de la direction prise par le journalisme sur ces derniers.

Nous n’apprenons finalement pas grand chose du personnage principal, qui ne reste qu’un prisme à travers lequel le message est délivré.
Et c’est sans doute voulu vu le caractère du personnage qui ne conçoit pas l’utilité de parler vie privée. Cela devrait rester sur les propositions politiques qu’il a et uniquement sur ça selon lui.

Et pour incarner Gary Hart, Hugh Jackman nous propose une excellente prestation. Le personnage est terriblement charismatique lors des débats, mais semble dans l’incompréhension totale dès qu’on lui pose des questions sur sa vie privée. Ce décalage est intéressant et réussi car on le ressent bien à travers la gestuelle ou les expressions de l’acteur.

The Front Runner fait vraiment bien son boulot. Il n’y a pas de travail sur la forme, mais le fond est maîtrisé et délivré correctement. Le message est clair et une parfaite preuve que ce film ne pouvait sortir comme ça que sous l’ère de Donald Trump. Mais surtout, là où The Front Runner réussit particulièrement bien, c’est sur le fait de ne pas rendre son héros trop attachant malgré son charisme grâce au point de vue de plusieurs personnages féminins.

Bref, cet article est court mais il n’y a pas grand chose de révolutionnaire à écrire sur The Front Runner. Il ne restera sans doute pas dans les mémoires, mais c’est un film compétent qui fait très bien son travail et je vous le recommande si vous êtes curieux !

7 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Greil

33 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.