Star Wars VII : Le Réveil de la Force

A moins de vivre au delà de la bordure extérieure, vous n’avez sûrement pas échappé au phénomène Star Wars en cette fin d’année. Entre un marketing musclé, des sorties de bandes annonces et d’extraits tous les 3 jours et une vague de photos de profil sur Facebook avec des sabres laser bleus ou rouges, Disney a sorti l’artillerie lourde pour être sur que l’épisode 7 de la saga «Star Wars» attire les foules dans les salles obscures. Cette année, j’ai eu l’impression que Les Jedis étaient plus attendus que le père Noël, les chèques de mamie sous le sapin et le saumon fumé réunis.

tfa_poster_wide_header-1536x864-959818851016

Assez bavardé, on nous avait promis un réveil de la force, un retour aux fondamentaux de l’esprit Star Wars mais quand est il vraiment? Ce 7eme épisode se place-t-il en réel renouveau de la saga SF la plus connue au monde, ou alors le «Star Wars» version JJ Abrams a-t-il rejoint le côté obscur de la force?

J’avais également beaucoup de questions autour de l’univers même de «Star Wars» surtout après la sortie de la bande d’annonce du «Reveil de la Force»: que s’est il passé en 30 ans après «Le Retour du Jedi»? Pourquoi tout ce mystère autour de Luke et de son destin? Comment JJ Abrams allait s’emparer de cette mythique saga de SF après avoir remis au goût du jour «Star Trek»?

sw

J’ai eu rapidement mes réponses, on nous apprend que les rebelles existent toujours et doivent faire face au «Premier Ordre» né des cendres de l’Empire et mené par le Grand Snoke et son apprenti Kilo Ren. En fait, ce nouveau SW n’est pas différent des autres et on reprend les mêmes recettes qui ont fait le succès des différents films de cet univers: un message contenu dans un droïde et qui peut mener à la victoire si celui ci ne tombe pas dans de mauvaises mains, deux idéologies qui s’affrontent, des Jedis et des Siths, des batailles, une étoile de la mort, des stormtroopers et des créatures diverses et variées qui peuplent différentes planètes. Tous ces points là composent le cahier des charges d’un film SW et il semblerait qu’Abrams ait compris la formule pour réussir son film. Il fait le taf avec sa fraîcheur habituelle, son goût des belles images, sa science du rythme effréné et va rassurer le public biberonné aux films des studios Lucasfilm avec le faucon millénium, les légendaires personnages de la saga et une bande originale signée une nouvelle fois John Williams.

10411761_950140111687727_4308610744429978962_n

J’AI AIME :

La fluidité des batailles, l’apport technologique et technique de JJ Abrams et de ses équipes, le retour des anciens mais aussi les petits nouveaux comme Rey, la pilleuse de vestiges de l’Empire sur la planète Jakku, interprétée par Daisy Ridley (pour une fois on évite Tatooine mais le sable reste toujours… irritant). Poe Dameron, un pilote d’exception des rebelles, incarné par un super Oscar Isaac qui nous offre un personnage hybride entre le charisme de Han Solo et la loyauté de Luke. J’ai aimé également des stormtroopers plus féroces que ceux présents dans la prélogie et moins bêtes que ceux de la trilogie originelle, le mystère autour de Luke et le côté dark de l’image qui m’a rappelé l’ambiance de «L’empire contre attaque». Mais pour moi, la plus grosse qualité du film est son rythme soutenu qui évite l’ennui grâce à un fan service de tous les instants!!!

JE N’AI PAS AIME:

Le personnage de Finn, ce stormtrooper déserteur, interprété par John Boyega, dont le manque de charisme sert le personnage mais qui arrive dans le récit en créant raccourcis scénaristiques et facilités. Je suis un peu déçu par le nouveau méchant, Kylo Ren, et son masque de canard (franchement, on dirait un canard, non?): il ne fait jamais peur et perd toute classe quand il le retire… Parlons aussi de l’humour général qui dénote avec le coté presque spirituel de la saga, un humour parfois lourd malgré un BB8, droïde au cœur de l’intrigue, qui arrive à nous faire rire et presque nous émouvoir à travers ses réactions (un R2D2 mis à jour, en gros). J’ai également vraiment détesté la manière dont toutes les situations critiques ou à suspense étaient désamorcés, c’est trop prévisible et pas assez de tensions pour impliquer le spectateur dans le récit. Pour finir, j’ajouterai que la BO, signée John Williams, est une compilation des thèmes classiques de SW avec quelques remixes, même si les musiques associés à Rey fonctionnent à merveilles et ont titillé mes tympans avec délice.

12375135_949606165074455_7809073112635715770_o

A voir? OUI, Un «Star Wars» reste une belle expérience de cinéma et cet épisode 7 nous offre de la nostalgie, du fan service, quelques moments de bravoures mais je reste un peu déçu… Peut-être que j’en attendais trop? Peut être que je deviens grincheux avec une utilisation prononcée du «c’était mieux avant»? Encore trop de questions après le visionnage du «Réveil de la Force»… Je finirai cet article avec une citation d’Antoine Lavoisier qui résume parfaitement les longs métrages «Star Wars» à mes yeux : «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme»…

 

6.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Anthony

Grand consommateur de films, mais attention : j’aime la qualité!!! SF, fantastique, action, réflexion, comédie, français, étranger, drame, biopic, etc, etc, … du moment que c’est fait avec le cœur et non avec les pieds!!!

78 articles

Une réflexion au sujet de « Star Wars VII : Le Réveil de la Force »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *