Sausage Party

J’arrive un peu après la bataille et le bruit autour de la sortie du film! Mais justement, je voulais voir ce film qui a fait rager les Familles de France et autres associations réactionnaires du même acabit histoire de me faire mon avis!


Alors oui, d’entrée de jeu, je confirme que Sausage Party est destiné à un public adulte. Ce n’est pas parce que c’est un film d’animation que l’on peut le destiner aux enfants! Bordel de merde, je jugeais déjà l’amalgame animation = enfants comme complètement idiot et rétrograde il y a 20 ans, mais je vois que rien n’a changé dans ce bas monde! C’est comme si on disait que la BD c’est destiné uniquement aux enfants hein! Je doute que vous fassiez lire une BD de Manara (qui dessine sublimement les femmes) à vos enfants hein!

Bref, je m’emporte dès le début de mon article! Mais si les premières minutes du film laissent planer un doute, celui-ci va s’écraser dès la première chanson avec ses paroles sans ambiguïté! On va être en mode couille/bite/nichon avec des aliments lubriques, une saucisse qui ne pense qu’a fourrer le pain de sa copine et autres joyeusetés du genre! Des métaphores très claires!

Teresa, Brenda, Barry, Frank, Lavash, Sammy

Notre héros, la saucisse n’attends que sa sortie du magasin pour atteindre le nirvana tant espéré. Un plan qui va être contrarié lorsqu’il va tomber du chariot qui l’emmène vers la caisse! Il va alors se lancer dans un voyage quasi initiatique pour regagner son rayon. En route, il va faire une singulière découverte sur le destin qui l’attend au-delà de l’enceinte du supermarché!

Un pied de nez aux films pour enfants!

Car Sausage Party, c’est justement l’opposé du film d’animation pour enfants! Ici, l’idée, c’est de détourner tous les trucs mignons du genre pour en faire un truc salace! Et c’est ça qui est drôle. Évidemment, si vous n’avez pas l’âge, ça ne marchera pas et cela scandalisera l’adulte assis à côté de vous! Mais ce dernier, plutôt que de faire marcher son cerveau et se rendre compte qu’il n’a pas prêté attention au contenu du film avant de le regarder va préférer s’indigner!

Alors, oui, nos enfants ont un rapport avec l’image bien plus vif et prégnant que le nôtre. Mais cela n’empêche pas de se renseigner un peu avant de les emmener au cinéma ou de leur mettre un DVD / Blu-ray. Parce que c’est aussi notre responsabilité de parents.

Mais je m’égare encore diantre!

Orgy party!

Mais au-delà de l’aspect provocateur assez salutaire, le film aborde aussi des sujets de fond. Notre rapport à la bouffe, notre rapport aux autres et balance allègrement sur les religions! L’esprit grégaire de la masse qui ne réagit pas lorsque l’on lui annonce qu’elle court à l’abattoir (ça rappelle des choses de l’actualité tiens).

Si le pain lavash arabe et le bagel juif vont finir par se réconcilier à la fin du film (je vous laisse découvrir jusqu’où va leur réconciliation), l’aveuglement religieux en prend pour son grade! Et c’est peut-être aussi ça qui a agacé les associations de cathos extrémistes.

À moins que cela soit la représentation de la sexualité dans toute sa diversité (et pas que l’hétérosexualité) qui ait dérangé tous ces psychorigides qui se pensent détenteurs de la vérité. Ce qui me rappelle Silence et son prêtre jésuite convaincu de détenir la vérité concernant son dieu unique et bienveillant. Une “vérité” qui a bien fait rire les Japonais animistes! Et puis en quoi la sexualité différente d’autres personnes peut déranger? Chacun est libre de ses choix, non?

Et rien que pour ça, je dis bravo à Sausage Party! Un peu de poil à gratter des “bonnes moeurs” et les convenances conservatrices, dans un monde qui je trouve fait beaucoup marche arrière en ce moment, c’est plutôt une bonne chose. Je trouve qu’on ne peut plus rire de rien. On heurte toujours la sensibilité des uns ou des autres. Je pense souvent aux sketches de Coluche en me disant que s’il était encore parmi nous, il finirait par se prendre procès sur procès. Moi, je pense que l’on peut rire de tout et sur tout. Reste effectivement la manière de dire les choses.

Le film s’achève sur un happy-end sous forme de partouze générale, ou chacun trouve son (ou ses) partenaire(s) pour fêter la victoire sur les dieux (les humains) qui veulent les bouffer!

Au final

Même si je me demande très sérieusement quelles substances Evan Goldberg et Seth Rogen ont pu ingérer pour avoir une idée pareille, je ne peux que me féliciter que leur projet soit allé jusqu’au bout! Ajoutez à cela quelques références métas et on a les ingrédients d’un succès mérité pour Sausage Party

Et puis franchement, faire chier les réacs et se faire du pognon en même temps, si ça, c’est pas un joli pied de nez, je ne sais pas ce que c’est.. 🙂

sausage party
7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1139 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *