Dans un recoin de ce monde

La saison étant idéale pour un moment cocoon, j’avais envie d’un bon anime. Je ne pouvais que choisir “Dans un recoin de ce monde” de Sunao Katabuchi… Mon avis sur ce film dans ce qui suit !

Suzu Urano vit à Hiroshima avec sa famille. Nous suivons son quotidien dans une période de sa vie qui nous emmène quelques années autour de 1945.

Innocente et rêveuse, Suzu aide dans l’entreprise familiale qui récolte des algues comestibles. Passionnée par le dessin, elle apporte de la magie au cœur de son quotidien assez banal.

Un jour, elle apprend qu’un jeune homme est venu demander sa main et elle accepte ce mariage arrangé. Suzu se voit donc obligée de quitter sa famille pour s’installer dans la maison de sa belle-famille située à Kure, un port militaire. Son jeune mari Shũsaku Hojo travaille pour la marine. La belle-mère de Suzu ayant une santé difficile, Suzu est chargée de l’intendance de la maison et des corvées, parfois en gérant le caractère particulier de sa belle-soeur.

dans-recoin-monde-suzu

Nous suivons donc le quotidien de Suzu dans cette ville, affectée par la menace permanente de la guerre du pacifique. Pénurie de nourriture, exercices d’avertissement et d’évacuation font partie intégrante d’une réalité que Suzu s’efforce d’améliorer par son inventivité et son enthousiasme, en particulier pour réinventer chaque jour des recettes différentes malgré les contraintes du rationnement. Elle essaie, en conservant un regard enfantin sur le monde, d’apporter de la légèreté dans ces moments difficiles, de rendre son décor plus beau au travers de ses dessins, de percevoir les beautés autour d’elle. La nature est d’ailleurs souvent mise en évidence.

1945 est là. Les frappes s’intensifient. Le 6 août approche, il va marquer à jamais l’Histoire.

Plongez au cœur de la quête d’espoir et d’une raison de vivre de Suzu, au cœur de cet autre regard sur la guerre. Le regard d’une de ces personnes oubliées, une oubliée qui vit dans un recoin de ce monde, qui ne comprend sans doute pas grand-chose à tout ce qui se passe et qui pourtant en voit sa vie entière bouleversée.

dans-recoin-monde-quotidien

Mon avis

Il est impossible de sortir indemne de ce film, Je déconseille d’ailleurs de le montrer à de jeunes enfants. Mais même si le sujet est douloureux, il en émane beaucoup de tendresse.

Suzu malgré son côté enfantin témoigne d’une force à toute épreuve, habitée par une raison de vivre magnifique, l’amour des siens, l’amour de la vie même banale et de la magie cachée dans les petites choses du quotidien, on ne peut donc que s’attacher à ce personnage auquel on peut tous s’identifier.

Le côté dramatique dépeint est aussi désamorcé par les dessins assez enfantins et à leur touche un peu rétro qui apportent une forme de poésie, de légèreté, très agréable dans ce contexte et qui collent plutôt bien à un cadre historique plus ancien. Le travail graphique est vraiment magnifique et très doux. Cela plaira sans aucun doute à ceux qui préfèrent les traits plus simples et moins digitalisés.

Visiblement, il y a aussi eu un bon travail documentaire sur la vie des habitants de la région à cette époque. Les décors représentés, le quotidien, nous font vraiment ressentir leurs difficultés, la douleur de leurs pertes, la tension permanente.

Les aspects négatifs que je retiendrai sur ce film sont les quelques longueurs (symbolisant une forme d’ennui cependant et donc à mon sens voulues).

Si vous voulez aborder le thème de la guerre 40-45 avec vos jeunes ados, c’est un très bon film à voir en famille. Si vous êtes un fana d’action, de fantastique ou de modernité, passez votre chemin, l’ennui vous guette.

Katabuchi…qui est-ce ?

Dans un recoin de ce monde, a été réalisé par Sunao Katabuchi d’après le manga de Fumiyo Kõno, et est sorti en 2016. Ce film a été réalisé grâce à un financement participatif, ce qui montre les difficultés qu’il a pu rencontrer lors de sa création. Malgré ce départ difficile, il a tout de même obtenu un prix au festival international du film d’animation d’Annecy. A priori, je ne prenais pas beaucoup de risque pour mon moment cocoon. Par contre, Katabuchi, ça ne me parlait pas vraiment, alors j’ai un peu fouiné pour découvrir qu’il avait collaboré à des épisodes de Sherlock Holmes (Sigh…petite pointe de nostalgie) et à Kiki la petite sorcière (Studio Ghibli), il a également travaillé sur des storyboard pour certains épisodes de card captor sakura, chobits, gunslinger girl et Monster… là, j’étais déjà un peu plus en territoire connu. Pour ceux qui souhaitent aller un peu plus loin pour découvrir son travail, Katabuchi a aussi réalisé Princess Arete et Mai Mai Miracle.

Au final?

N’hésitez pas à regarder Dans un recoin de ce monde : poétique, un sujet historique qui ne laisse pas indifférent et permet d’avoir un autre regard sur ce pan de l’histoire, n’oublions pas un côté rétro dans le graphisme que j’ai adoré. Par contre, une déception au niveau des longueurs. A voir avec un pilou-pilou et un bon thé un dimanche après-midi quand il pleut !

8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Commander sur Amazon

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
Kazumiwidth=

Article écrit par Kazumi

Paradoxe vivant, un pan de moi est tombée dans la pop culture petite, élevée aux DBZ et Saint Seya, avec comme modèle badass le lt. Ripley, tout en rêvant sous les lignes de Tolkien. Digne padawan de Yoda, je m'enfuis souvent dans la méditation, le yoga, et j'aime balancer des "instants philosophiques du jour"...

2 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.