Promare : promesse tenue!

Promare, c’était le blockbuster annoncé en animation japonaise! Un blockbuster malheureusement confidentiel, tant seuls les amateurs du genre s’y sont rués! Et que le grand public est passé à coté! La faute à une distribution / promotion timide ou à un film pas assez grand public?

Préambule

Ça faisait longtemps que j’attendais de voir le film, tant les retours à son sujet étaient dithyrambiques! Cela a commencé cet été avec le festival d’Annecy! Si Promare n’a obtenu aucune distinction, il a visiblement secoué les festivaliers présents. Et m’a fait au passage regretté de ne pas pouvoir aller à ce beau festival! Les éloges n’ont pas diminués avec la sortie du film le 31 juillet.

Il faut aussi signaler que le film est réalisé par Hiroyuki Imaishi à qui l’ont doit (entre autre) Gurren Lagann qui fait partie de mes séries de référence en terme de méchas de WTF!

Il m’aura fallu attendre la réouverture de mon ciné de quartier fin Aout pour le voir. Mais j’ai pu enfin voir Promare. Avec je vous l’avoue, une légère crainte d’être déçu après tout ce bruissement autour du film…

Synopsis

Des mutants avec des pouvoirs de pyrokinésie ont ravagés la terre. 30 ans plus tard, l’humanité s’est adaptée à la leur présence et s’est doté d’armes pour limiter les ardeurs de ceux que l’on appelle désormais les Burnish. On va faire la connaissance de la Burning-Rescue, une équipe de pompiers pas comme les autres! Ils sont dotés de méchas équipés pour refroidir les ardeurs des Burnish. Parmi eux, Galo, un jeune homme complétement survolté qui lutte avec ardeur contre les incendies provoqués par les Burnish.

La burning rescue à la rescousse!

Sauvé des flammes burnish lorsqu’il était enfant par Kray Foresight, devenu depuis le « leader maximo » de la cité, le jeune pompier à le sang chaud! Il va d’ailleurs être célébré pour l’arrestation spectaculaire des Mad Burnish, un groupe de mutant terroriste.

Mais tout comme Galo, le spectateur va comprendre que tout n’est pas aussi simple. Que Kray n’est pas aussi blanc que ses vêtements. Et que réduire les Burnish à de simple terroristes sans scrupules est une vision démagogique et populiste.

BANDE-ANNONCE PROMARE – Au cinéma le 31 juillet 2019 !

Promesse tenue?

Fond ultra-classique

Alors oui, Promare tient ses promesses, et assume une certaine forme de jusqu’au boutisme! Le scénario est sans aucune surprise. Jamais, à aucun moment! Le méchant gentil et le gentil méchant. Tout cela est extrêmement classique et prévisible!

Sur le fond, Promare est d’un classicisme absolu. Et il s’en amuse d’ailleurs! Il assène tous les poncifs du genre. Un héro sur de lui, qui fonce dans le tas. Il rappelle d’ailleurs Kamina, le second couteau de Gurren Lagann. Que cela soit physiquement ou sur le plan du caractère, avec son enthousiasme illimité et ses idéaux bien ancrés. Les personnages sont présentés avec emphase, tout comme les coups spéciaux, à grand renfort d’images fixes.

Kamina et Simon (Gurren Lagann)

Bref le cahier des charges du film de méchas est rempli. Il déborde même. Mais tout cela n’est finalement que le « prétexte » pour offrir une forme complétement folle! Comme si les gars s’étaient dit « et si on mettait tout le pognon dans la réal et rien sur le scénario? ». 🙂

Après, il faut que le spectateur veuille bien entrer dans ce délire un peu particulier!

Forme de folie!

Promare s’envole sur la forme! La direction artistique est très radicale! Visuellement, le parti-pris est très surprenant de prime abord. De large aplats de couleurs pastels surréalistes, des traits simples (à la limite du simplistes), des formes polygonales et rectilignes. Parfois, on se croirait (presque) dans une animation flash de la grande époque. Mais on s’y fait finalement assez vite. D’autant que cela permet une animation d’une magnifique fluidité. j’ai d’ailleurs trouvé les nombreuses scènes d’actions très lisibles, ce qui n’est pas toujours le cas. Parfois, cela va quand un peu trop vite!

Des décors surréalistes

Et coté scènes d’actions épiques, on va être servis! Le film n’arrête pas (mais sans pour autant sombrer dans l’hystérie). Le tout est emballée par une bande son tout aussi énergique! Elle est composée par Hiroyuki Sawano que j’avais découvert sur Aldnoah Zero. On y reconnait assez vite sa patte, qui oscille entre electro et musique plus orchestrale. Et parfois des morceaux plus doux, plus calme au piano par exemple. Une chose est sure, Promare vaut le coup d’être vu sur grand écran!

Des bastons épiques!

Et Promare se permet même un petit clin d’oeil à Gurren Lagann (c’est un peu le grand frère du film)! A la fin du film, Galo se voit doté d’une foreuse qui renvoi à Simon et sa « spirale ».

Le film d’animation de 2019?

Autant pour moi, le Spider-Man : New generation aura été la claque visuelle de 2018. Autant pour cette année 2019, mon coeur balance entre ce Promare et Les enfants de la mer. Dans deux styles très différents, les deux films d’animations japonais auront été la claque visuelle de 2019.

Reste contrairement au super-héros Marvel, un sujet plus difficile à vendre au grand public! Promare ne sera donc pas un raz de marée au box-office français (pas plus qu’il ne l’a été au box office Nippon, malgré des résultats honorables). Car si je suis un inconditionnel de méchas et de délire puissance maximale, ce n’est pas le cas de tout le monde. Difficile de séduire en dehors du cercle de mordus de film d’animation! Surtout avec ce concept de « pas de scénario, que du délire à fond ». Compliqué de sortir un tel film sur nos écrans. C’est là qu’on sent qu’avec Eurozoom (distributeur du film et des Enfants de la mer), on a affaire à de vrais passionnés.

Mais comme à chaque fois, je me désole qu’ils ne soient pas récompensés de leurs efforts. Car il faut derrière convaincre les salles de projeter leurs films. Difficile dans un contexte ou les films sont de plus en plus nombreux et restent peu de temps à l’affiche.

Le film est encore visible dans certaines salles et continue sa vie. Si vous aimez les méchas, les histoires wtf et l’animation qui décoiffe, n’hésitez pas à aller le voir. Vous passerez un bon moment et vous soutiendrez Eurozoom qui mouille le maillot pour nous offrir de belles pépites en salles!

9 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1270 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.