Once Upon a Time… In Hollywood

Chaque nouveau film de Quentin Tarantino est un événement en soi. Son nouveau film « Once Upon a Time… In hollywood » suscite déjà pas mal de réactions et de polémiques! Voici notre avis sur le film!

Le 9ème film de Quentin Tarantino.

Aujourd’hui, quel réalisateur est suffisamment connu auprès du grand public pour que la campagne marketing d’un film n’ait besoin que de son nom comme argument de vente ?
A part peut-être un David Fincher ou un Christopher Nolan (et encore, lui c’est plus une garantie de qualité qu’une garantie d’un « univers »), il n’y a que Quentin Tarantino qui me vienne à l’esprit. Et encore, ce dernier est à part dans cette liste vu son style si spécial qui devrait aller à l’encontre des gros succès au box-office mais qui pourtant fonctionne.
On approche de la fin de sa carrière, et ce sentiment de mélancolie qui s’installe face à cette idée est un sentiment qu’on ressent tout le long de son nouveau film.

Le Hollywood des 60’s

Once Upon a Time… in Hollywood nous présente le tableau qu’est Hollywood à la fin des années 60, lorsque l’industrie du cinéma est sur le point de connaître de profonds changements. Nous y suivons les quotidiens de Rick Dalton, un acteur sur la pente descendante de sa carrière, et de Cliff Booth, sa doublure cascade.

Si vous n’avez pas aimé la direction prise par son précédent film Les Huit Salopards sur ce qui concerne le rythme… Il y a des chances pour que vous ne soyez pas le plus grand fan ici non plus.
Once Upon a Time… in Hollywood est un film qui prend son temps pour installer pleinement son ambiance et ses personnages. Nous aurons par exemple de nombreuses scènes où un personnage conduit simplement dans les rues d’Hollywood uniquement pour nous montrer comment est la ville à cette époque et sans autre réel but.

Alors forcément, on les sent passer ces 2h40. Vous allez adorer ou vous allez détester. Mais il y a dans tous les cas très peu de chance que ce film vous laisse indifférent.

Ma réaction quand je vais voir un nouveau Tarantino au cinéma.

Mon avis

Autant ne rien vous cacher : j’ai adoré ce film. Mais je crois qu’il m’a brisé.

J’ai vu que le film a eu son lot de controverse (en même temps, tous les films de Tarantino ont eu leur lot de controverse… autant vous dire que l’eau mouille) concernant le traitement du personnage de Sharon Tate, incarnée par Margot Robbie. Son personnage ne parlerait pas beaucoup etc… Et c’est vrai.

Mais en réalité elle n’est absolument pas là pour nous sortir de longs monologues (toujours aussi ciselé d’ailleurs le Quentin au niveau de sa maîtrise des dialogues) ou être le personnage féminin qu’on a l’habitude de voir chez le réalisateur.

Once Upon a Time… in Hollywood est une lettre d’amour de la part du réalisateur pour le cinéma qu’il aime et pour les acteurs de cette époque. Sharon Tate ici nous est présentée comme un personnage solaire, presque angélique.
Je ne vous parlerais pas de la fin étant donné que je ne veux gâcher la surprise à personne. Mais j’y vois pour ma part une façon pour Tarantino d’offrir un bel hommage à ces personnages. Et personnellement j’en suis ressorti avec une petite boule d’émotions au ventre.
Ce film déborde d’amour et de mélancolie.

Si je dis plus haut que le film m’a brisé, c’est parce que je me suis rendu compte que je ne savais pas trop quoi faire avec lui. J’en fait une critique? Ou est-ce qu’un essai sur les parallèles entre le business présenté dans le film et le business du cinéma à l’heure actuel serait plus logique ? Est-ce que je parle de la fin ou est-ce que je vous laisse la surprise alors que la fin est si importante pour le ressenti global ?

Pour tout vous dire, généralement je me prends une nuit pour savoir à peu près ce que je veux dire sur un film, pour essayer de formuler avec le plus de précision possible mon ressenti.
Il m’a fallu du temps pour encaisser Once Upon a Time… in Hollywood. Je crois d’ailleurs que je ne l’ai pas encore totalement fait.

Ce que je peux vous dire en tout cas, c’est que des films comme ça avec une telle distribution à l’internationale, on en voit plus. Et que rien que pour cette raison, c’est à voir.
Il prend son temps et c’est un Tarantino qui fait presque office d’ovni au sein de sa filmographie. Mais c’est à voir.

8 Note GeeKroniques
10 Visiteurs (1 vote)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Greil

36 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.