Les P’tits explorateurs

Le fan d’animation que je suis ne résiste pas lorsqu’on lui propose de regarder un film, même lorsque la cible est plutôt les enfants (je suis un peu un grand enfant une grande partie du temps). Je vais donc vous parler de 4 courts métrages regroupés sous l’intitulé “Les P’tits explorateurs” destinés aux enfants à partir de 4 ans et qui sort aujourd’hui!.

Les 4 courts-métrages

Chemin d’eau pour un poisson (8’19 – France / Espagne / Colombie)

Par une nuit étouffante, alors qu’il n’y a plus d’eau à la fontaine du village, un poisson agonise dans le fond de la fontaine quasi à sec. Un jeune garçon va tenter de le sauver. Mais sans eau chez lui, la tâche s’annonce compliquée!

Heureusement, le retour de l’eau va permettre un sauvetage (épique du petit poisson) qui va justifier le titre un peu énigmatique! Des images façon livre illustré pour les enfants pour ce très joli court métrage réalisé en Colombie. Et une façon de sensibiliser en douceur les plus jeunes sur la pénurie d’eau.


Le renard minuscule (8 min – France / Belgique / Suisse)

Comme l’indique le titre, ce court métrage met en scène un renard minuscule qui va croiser la route d’une jeune fille qui adore jardiner. Elle fait pousser et grandir toutes sortes de choses dans son jardin. De la terre, un peu d’eau et hop, le tour est joué! Mais une forte averse va venir perturber ses activités!

J’ai moins accroché à la technique employée (papier découpé animé) que je trouve un peu rustique et connotée enfantine. Et le renard minuscule qui va grandir (désolé pour le spoil), c’est tellement évident dès le départ..


La cage (6 min – France)

Dans sa cage minuscule, un ours du zoo va avoir un nouveau voisin : un bébé canard (ou du moins un volatile) qui incapable de  s’envoler avec sa couvée va lui tenir compagnie! Le point de vue ne va pas varier (la cage de l’ours), et le temps va s’écouler avec les deux nouveaux amis! Mais le petit oiseau va finalement prendre son envol du nid et quitter l’ours pour aller passer l’hiver au chaud.

Une patte graphique que j’ai trouvée très sympa, avec des couleurs joliment posées, le tout avec une bande-son qui swingue bien et qui est très sympa! Une vraie réussite!


Clé à molette & Jo (26 min – France)

On part dans l’espace pour ce court métrage! L’espace où aucun son ne se propage! Partant de ce constat, lorsqu’un vaisseau est endommagé, cela ne produit aucun son (en tout cas à l’extérieur). Et on envoie un petit robot faire les réparations en silence. Ce petit robot va être oublié et tomber sur la terre. Un endroit très bruyant bien déstabilisant pour ce petit robot qui n’entend pas. Heureusement, il va croiser Jo, un jeune sourd avec lequel il va pouvoir dialoguer par les gestes.

Un joli conte façon E.T qui est aussi une façon de parler du handicap et de le montrer de manière ludique et didactique aux plus jeunes. La parabole de l’espace servant a expliquer la surdité. On apprendra notamment que pour désigner une personne en langue des signes on reproduit un trait ou un geste qui la caractérise. C’est d’ailleurs le seul court métrage avec des dialogues.

Au final

 Forcément, quand on donne dans l’anthologie comme c’est le cas pour les p’tits explorateurs, le risque c’est d’avoir une appréciation inégale des œuvres proposées. C’est ici le cas, avec un plus des méthodes d’animations différentes, et des procédés narratifs différents (seul le dernier film est dialogué par exemple).

Mais finalement, ce que j’ai trouvé le plus dérangeant, c’est de mélanger les courts métrages avec un message (chemin d’eau pour un poisson / Clé à molette & Jo) avec ceux purement distrayants.

Ceci étant, j’ai beaucoup aimé Clé à molette & Jo, qui est je trouve une belle entrée en matière pour aborder la surdité auprès des enfants. Leur faire comprendre ce que cela implique de manière fun et rigolote au travers du petit robot extraterrestre. Une belle réussite!

Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier la patte graphique de La cage et  de Chemin d’eau pour un poisson qui sont de jolis animés pour les plus jeunes, mais qui ne sont pas ennuyeux pour autant pour les plus grands. Reste le Renard Minuscule qui ne touchera pas ceux âgés de plus de 6-7 ans à mon sens. Dommage, il baisse le niveau de l’ensemble. Prévisible et très ciblés pour les plus jeunes..

Si les p’tits explorateurs sera disponibles dans les salles, sa vie sera plus probablement importante dans les écoles puisque des kits pédagogiques seront également disponibles, et un jeu sur la langue des signes basé sur Clé à Molette & Jo est également de la partie.

A aller voir avec vos enfants jusqu’a 8-10 ans!

Commander sur Amazon

  • EUR 20,00

les p'tits explorateurs
7.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1207 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *