I.T : Natural Born Hacker

Avec l’essor de la VOD, les films qui sortaient il y a quelques années en « Direct to video » le font maintenant directement en VOD. Un moyen de limiter les frais pour les petits films ou pour ceux qui n’ont pas trouvé de distributeurs. C’est le cas du film I.T que j’ai pu voir en avant-première (et dans une salle de cinéma). 

it-mike-regan

Mike Regan (Pierce Brosnan) est l’archétype du business man qui a tout réussi. Sa société de jets privés est florissante, il a une superbe maison connectée, Rose (Anna Friel) une femme aimante  et une fille Kaitlyn (Stefanie Scott) en pleine crise d’adolescence. Mais ce patron cool et un poil paternaliste se prépare à prendre un sacré tournant en lançant une application révolutionnaire.

it-rose-kaitlyn

Victime d’un bug informatique en pleine présentation devant les investisseurs de sa nouvelle application, il ne doit son salut qu’à la présence d’Ed Porter (James Frecheville) un jeune prestataire informatique. Épaté par la prestation jeune homme, le patron va le faire entrer dans sa vie et sa maison. Mais pas vraiment au fait des technologies, il va faire une confiance aveugle à Ed.

it-mike-ed

Sauf que le gentil Ed va très vite se révéler être obsessionnel et doté d’une santé mentale fragile (en fait, c’est un sacré psychopathe). La vie dorée de Mike va alors voler en éclat, son entreprise et sa famille menacées.

BANDE-ANNONCE I.T. de John Moore (VF)

Mon Avis

Comme souvent, lorsque je vais à une projection presse, je ne regarde pas trop les informations sur le film ou même les bandes-annonces afin de ne pas arriver avec des idées préconçues. Mais j’avoue malgré tout que I.T n’est pas vraiment parti dans la direction imaginée. Là ou je m’attendais à une histoire de hacking mâtinée éventuellement de compétition féroce entre deux sociétés, je me suis retrouvé à suivre une histoire de stalking sur fond de hacking. Pourquoi pas, après tout ça rime. Mais ce n’est pas ce que je m’attendais à voir (bein oui, une idée préconçue malgré tout, je sais).

Un problème technique? Appelle le IT Tech!

Précisons avant de continuer que je suis chef de projet informatique depuis quelques années déjà maintenant. Même si je ne suis pas un « technicien », c’est un univers que je connais bien. Du coup, ma vision sur le film en est forcément impactée (et pas forcément positivement). Déjà, amis traducteurs, un « IT tech » ce n’est absolument pas un « développeur ». Aller dire à un développeur que c’est un technicien, vous verrez comment vous serez reçus.. Pas bien du tout. Peut-être pas très important, mais une grossière erreur quand il s’agit d’un film qui parle de hacking.

it-ed

L’informatique, c’est magique!

Et puis, un tech informatique (ou même un développeur) avec les tablettes en chocolat que Ed, ça n’existe pas! Enfin, moi, je n’en ai pas croisé! Bon j’avoue sur le sujet, je chipote un (tout petit) peu. Mais plein d’autres points ne tiennent pas la route techniquement parlant. La salle informatique de la compagnie de Mike est tellement minuscule que c’est en ridicule, c’est une salle informatique pour une PME de 10 personnes! Et quand Mike décide de neutraliser le hackeur qui l’espionne chez lui, il défonce les écrans de sa maison connectée à coup de batte de base-ball et en arrachant tous les câbles. Euh, mec, débranche le câble réseau et l’alimentation, ça suffira largement. Ou coupe ton accès internet! Le coup de la suppression des traces sur Internet, c’est aussi une idée qui est juste pas possible (ou extrêmement compliquée). En tout cas, pas de la manière dont le film le montre. Bref, on sent que le film essaye de nous la faire à l’esbroufe.

Rideau de fumée

Et comme pour compenser ses approximations techniques, le film en fait des tonnes sur la musique et la mise en scène! La musique part dans les volumes et en mode « pompier » dès qu’il y a une scène avec de la tension (voir un peu avant). C’est systématique et accentué par le volume sonore de la salle de projection qui nous agresse les oreilles à ce moment-là. Côté mise en scène, la scène finale est un bon exemple de cet aspect too much! La fille et la femme de Mike sont ligotées, transpirantes et en tenue de nuit légère, un vrai fan service de geek! Une baston épique va s’en suivre, avec la vitre qui éclate, la pluie et la tempête qui s’engouffrent alors dans la maison viennent alors apporter une overdose de drame. Trop c’est trop.

it-otages

I.T, maisoooon

Pourtant, le film n’est pas totalement raté. Certaines scènes sont bienvenues, comme celle de la voiture, qui est elle une vraie problématique technique pour les futures voitures connectées. Il y a aussi quelques bons mots comme la réflexion de Ed sur la vie privée : « La vie privée n’est pas un droit, mais un privilège. » Sous-entendu un privilège pour ceux qui savent la préserver. Et il surenchérit sur le sujet en arguant que ce n’est pas un droit garanti par la constitution (américaine). Difficile de lui donner tort quand on sait ce que les grandes oreilles de la NSA font en la matière..

Côté acteurs, ça reste convaincant. Pierce Brosnan en mode patron sympa est plutôt agréable, mais c’est James Frecheville qui prend le devant de la scène dans son rôle de barge. Il donne une vraie présence au personnage de Ed qui est vraiment flippant une fois son masque de « gentil garçon » tombé.

Mais I.T reste vraiment englué dans une vision « grand public » du hacking, voire fantasmée. Un côté limite béni oui-oui qui m’a vraiment dérangé. D’autant que le film a le malheur de passer après un certain Mr Robot, qui a mis la barre très haut en terme de réalisme sur le sujet du hacking. Mais ce qui m’a agacé, n’a pas forcément était perçu de la même manière par mon amie Isabelle qui m’a accompagné. Elle a plutôt apprécié le film, n’étant pas arrêtée par les aspects techniques qui m’ont bloqué. Comme quoi, l’appréciation dépend vraiment de son vécu..

Au final

Un film que je déconseille aux informaticiens et aux férus de technologie, ils risquent tout comme moi de ne pas y trouver leur compte. Les autres apprécieront un honnête thriller de facture classique. A vous de voir dans quelle catégorie vous vous rangez! 🙂

Commander sur Amazon


En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

5.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1264 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.