Fyre

Je ne saurais dire pourquoi, mais voir Ja Rule dans autre chose qu’une énième rediffusion de Mission Alcatraz aux côtés de Steven Seagal un soir aléatoire sur la TNT me laisse perplexe.
Blague à part, il y a (malheureusement trop) peu de documentaires qui font une forte impression sur les réseaux sociaux au point où le succès devient instantané. Mais c’est le cas avec le nouveau documentaire sorti sur le soi-disant tueur du cinéma Netflix consacré à l’organisation d’un événement qui n’a jamais eu lieu. Cela ne vend pas du rêve aux premiers abords, mais je vous assure que Fyre est surprenant et parfaitement dans l’ère du temps !

Cela va être un article qui sort un peu des sentiers battus. On parle d’un documentaire après tout, donc il n’y a pas de jeu d’acteur ou une réalisation qui sort de l’ordinaire. Le documentaire est très factuel, pas de reconstitutions. Il s’agit simplement d’un ensemble d’intervenants qui parlent de l’événement avec des images d’archive.

L’événement en question est l’organisation de la première édition du Fyre Festival, qui devait être un festival de musique qui se déroulerait sur une île avec un côté très luxueux… C’était un concept pour attirer une clientèle très aisée. Mais avec une gestion catastrophique et un organisateur véreux, le tout a tourné à la catastrophe.

Je n’avais pas du tout entendu parler de cette histoire pour tout vous dire. J’ai découvert le tout avec ce documentaire.

Mais je vous encourage fortement à regarder Fyre car le festival en lui-même n’est finalement qu’une toile de fond surréaliste pour aborder des sujets actuels très forts. Tout d’abord, je peux vous garantir une chose : vous n’allez certainement pas vous ennuyer. Les témoignages sont tellement ahurissants et la situation est ridicule à un point où ça devient fascinant, nous n’arrivons plus à décrocher nos yeux de l’écran.

Néanmoins, l’essentiel n’est pas là. L’essentiel se trouve dans les thèmes abordés par le biais de l’événement. On y parle :

  • des « influenceurs », mais plus globalement des réseaux sociaux
  • du concept de buzz
  • du système américain avec l’influence que certaines personnes ont
  • les conditions de travail dans des situations absurdes
  • l’impact économique d’un festival sur un lieu…

Pour ne rien vous cacher, certaines personnes qui se sont fait arnaquer par ce festival témoignent et ont l’air d’être tellement arrogants que je ne pouvais m’empêcher de ressentir un plaisir sadique quand on nous explique ce qu’il s’est passé.

Conclusion

Cette critique est très courte. Si cela vous gêne, j’en suis désolé. Mais retenez une seule chose : regardez ce documentaire. Il faut absolument que vous le regardiez.

Cela décrit un événement un peu cinglé, qui aborde des sujets un peu cinglés. Mais en 2019 dans notre société moderne, est-ce que ce n’est pas un parfait représentant de notre époque finalement ?

8 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Greil

27 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.