BLOOD FATHER

Ça y est, on y est… La fin des vacances et sa grande copine, la rentrée. Reprise du taf ou de l’école, on a tous connu cette sensation désagréable d’une journée difficile qui ferait presque rougir Michael Douglas dans le super film «Chute Libre». On va quand même éviter de tout faire péter, de bousculer son prof ou d’insulter son chef de service, et on va plutôt se défouler en salles avec un bon film d’action bien bourrin saupoudré de gunfights sanguinolents.

Et comme souvent à la rentrée, on sort ces baskets neuves et son beau cartable pour une nouvelle année pleine d’espoir. De mon côté, j’ai dans ma belle trousse: le beau et toujours badass Mel Gibson et un réalisateur (Jean-François Richet) qui a prouvé son cinéma à travers son diptyque sur le grand bandit que fut Mesrine.

Blood_Father

Blood Father : Un père au passé douloureux reçoit des nouvelles de sa fille disparue depuis de trop longues années, et il n’est pas au bout de ses surprises…

BLOOD DARON!!!

John Link semble en avoir terminé avec son passé d’alcoolique bagarreur, il vit désormais une vie plus paisible dans une région désertique des USA dans son mobil-home aménagé en salon de tatouages. Un homme marqué par les verres de whisky, les années, mais surtout par la disparition mystérieuse de sa fille qui a amené son divorce avec la mère de celle-ci. Justement, un fantôme du passé va resurgir du haut de ses 17 ans et prononçant le mot de «Papa». La fifille à son papa semble avoir des ennuis et John va devoir casser quelques gueules pour redonner une vie normale à Lydia. Nos deux héros vont devoir affronter leurs passés respectifs, des narcotrafiquants, la police, mais aussi la difficulté à renouer une relation père – fille longtemps mise en stand-by.

john link - mel gibson - blood father

BLOODY SCRIPT

Autant vous dire tout de suite que «Blood Father» n’est pas un film qui brille pour son scénario, une histoire basique, clichée, vue et revue, mais qui fleur allègrement la série B bon marché dans lesquelles Nicolas Cage aime tant se vautrer avec délectation. Il faut quand même avouer que le titre, l’affiche et la phrase d’accroche «Le grand retour de Mel Gibson» nous met sur la voie d’un film d’action qui mise essentiellement sur sa tête d’affiche. Mel Gibson que j’avais laissé à une pathétique interprétation de méchant dans le non moins pathétique «Expendables 3», et bien là, il m’a fait plaisir dans son rôle de John. Efficace, roublard, au charisme toujours aussi foudroyant et qui porte clairement «Blood Father» du bout des bras musclé malgré leurs années de service.

Je ne peux pas en dire autant de Erin Moriarty en ado rebelle fugueuse option tète à claques, une jeune actrice complètement écrasée par le poids de Gibson et qui peine à exister à travers un jeu aussi faible et fin que son petit corps désarticulé. Heureusement que les dialogues et le comique de certaines situations arrivent à faire mouche à chaque fois donnant au film des allures de comédie entre action et punchlines efficaces.

PARKINSON OU RÉALISATION VISIONNAIRE??

Jean François Richet fait partie de cette longue liste de réalisateurs français (comme Aja ou encore Leterrier) qui viennent s’échouer sur les côtes américaines. Alors naufrage artistique ce «Blood Father»? A 40 millions de budget, clairement, oui… Ça fait quand même cher la série B au cinéma!! Je suis méchant, mais je dois quand même avouer que j’ai apprécie ma séance cinéma, un plaisir devant un film d’action que j’avais également ressenti avec des films comme «Equalizer» ou encore «John Wick», des séries B plaisantes sur le coup, mais qui ne marque pas une année ciné.

D’ailleurs, on part sur le même concept: un acteur vendeur, une histoire ultra simple et prévisible et de la castagne. Bon notre papa vénère pète pas mal de jambes, mais Richet ne donne pas à ce type de scènes un coté badass et celle-ci ne sont jamais magnifiées par sa caméra et sa mise en scène. Peut-être la volonté d’être réaliste? Même pas, quand on voit que notre Mel semble insensible à la blessure à en faire pâlir un T-800 retourné au SAV de Skynet.

Blood-Father

Je suis un poil taquin pour le coup, ce n’est pas le premier film d’action qui défie les lois de la physique. Là où je suis par contre intransigeant, c’est un niveau de la réalisation de Jean-François. Une caméra tremblante à l’excès, trop voyante, trop appuyée et qui dessert complément la volonté de JF à nous montrer des âmes en peine, d’un coté un homme en manque d’alcool et de sa famille et de l’autre, une jeune femme paumé en pleine descente de drogues dures. On est quand même loin de la sensation «Mesrine» et bien plus prés du balbutient «Ma 6-T va crack-er» ou du bien nommé «Un moment d’égarement». Premiers pas encore timides à Hollywood pour Richet avec son «Blood Father», une histoire qui pouvait donner naissance à un long métrage prenant entre la puissance d’une relation et des coups de tatanes express, mais qui finira comme un bon moment qui passe très très vite (1h28), plutôt drôle, mais loin d’être la claque qu’auraient pu nous mettre Mel et sa patate de forains.

A voir? Par nécessairement au cinéma, mais pour une bonne après-midi glande un dimanche après-midi pluvieux d’automne (oui, c’est assez précis)? Totalement!! Ce bon vieux Mel y fait le taf, les dialogues y sont percutants, mais aucune fulgurance à signaler… Perso, je retourne revoir «Chute Libre», ça va vraiment me défouler.

Commander sur Amazon


En commandant le DVD / Bluray avec les liens ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!

5.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
On a aimé
  • Mel Gibson, Mel Gibson et encore Mel Gibson.
  • Un bon petit film d'action sans prétention.
  • 1h28, on ne voit pas le temps passer.
On a pas aimé
  • Une histoire prévisible et une sensation de déjà vu.
  • La réalisation très appuyée d'un Richet qui en fait trop.
  • Erin Moriarty et son jeu très très limite...
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Anthony

Grand consommateur de films, mais attention : j'aime la qualité!!! SF, fantastique, action, réflexion, comédie, français, étranger, drame, biopic, etc, etc, ... du moment que c'est fait avec le cœur et non avec les pieds!!!

79 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.