A Most Violent Year

Le 31 décembre prochain sortira le film de J.C Chandor, A Most Violent Year, qui avait déjà fait ses preuves avec les films Margin Call (2011) avec Kevin Spacey ou encore All Is Lost (2013) avec Robert Redford.  J’étais curieux de voir ce qu’allais donner ce film surtout avec un duo d’acteurs alléchant et une bande annonce plutôt efficace.


L

e film se passe en 1981 où l’on nous raconte l’histoire de Abel Morales, un immigré qui tient un business de pétrole en essayant de rester le plus honnête possible. Cela lui réussit plutôt bien au début sauf que les ennuis arrivent… Une enquête est ouverte sur son entreprise et on lui vole des marchandises. Abel se retrouve alors en difficulté financière et décide tant bien que mal de redorer le blason de son entreprise tout en découvrant l’identité des voleurs.

A MOST VIOLENT YEAR Bande Annonce VOST (Jessica Chastain)

Mon avis

A

Most Violent Year est un film captivant du début à la fin ! Même si l’histoire n’est pas si originale, par rapports à d’autres films du genre, les performances des acteurs ou encore la réalisation du film impressionnent tout le long des 2h de films. Personnellement je n’ai pas vu le temps passer. Et à la fin du film, j’ai dû mettre bien cinq minutes à me remettre de cette claque cinématographique. J’ai beau chercher je ne trouve quasiment aucuns défauts majeures au film.

Dans le rôle d’Abel Morales, nous avons Oscar Isaac qui m’avais déjà bluffé l’année dernière dans le film des frères Coen, Inside Llewyn Davis et que l’on a pu entrapercevoir en pilote de X-Wing dans le teaser du nouveau Star Wars. L’acteur signe une performance incroyable, tout au long du film le caractère de son personnage évolue et la froideur de son regard m’a fait frissoner. Jessica Chastain que l’on a vue récemment dans Interstellar interprète la femme d’Abel. Son personnage n’évolue pas beaucoup mais est primordiale pour l’histoire. L’alchimie des deux personnages marche à merveille.

Dans les rôles secondaires, on remarquera surtout Albert Brooks qui joue l’associé de Abel. On retiendra ausi un employé de la société joué par Elyes Gabel (que vous avez surement aperçu en Walter O’Brien dans la série Scorpion) que j’ai trouvé poignant tout au long du film. C’est d’ailleurs par le biais de ce personnage que l’on remarque la violence du film car il est directement plongé dedans. Nous avons également l’enquêteur joué par David Oyelowo qui mettra la pression sur la famille Morales.

La réalisation du film est très bonne et met parfaitement en immersion. Les plans sont bien léchés et la reconstitution des années 80 est très réaliste et l’utilisation de filtres de couleurs parfois jaunis rend le tout un peu plus authentique. La violence n’est pas exagérée comme pourrait le laisser supposer le titre du film et reste toujours justifié. Certaines scènes sont remplies de tensions et je pense notamment à celle de la course poursuite en voiture qui est très ingénieuse. Le fait de jouer juste sur la lumière des phares du camion dans le tunnel rend le tout beaucoup plus inquiétant.

Par contre, le twist autour de la femme d’Abel est assez prévisible et gâche un peu la surprise. Certaines coupes entre deux passages sont trop soudaines. Et la fin du film arrive trop vite limite on aurait voulu en savoir à tout petit peu plus sur les événements qui se produisent après le final. Les musiques de Alex Ebert ne sont pas mémorables mais accompagne parfaitement le film. Nous avons même droit à certaines scènes importantes sans musiques ce qui renforce la tension de la scène. C’est souvent le cas lorsqu’Abel et sa femme se disputent par exemple. Mais ces défauts sont vraiment minimes par rapport à la qualité du film.

J.C Chandor nous montre une nouvelle fois qu’il maîtrise ses films à la perfection et que c’est un des nouveaux réalisateurs à suivre de près. Avec son casting parfait, son ambiance saisissante, son histoire passionnante et sa réalisation efficace, A Most Violent Year s’impose comme l’un des meilleurs films de cette fin d’année. Chapeau bas !

 

8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Jyrald

"Ain't no thing like me, except me" (Rocket Raccoon). Je crois que ça me résume bien ! Sinon je suis passionné de jeux vidéos et de cinéma.

13 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.