The Promised Neverland, Tome 1

Attention, grosse licence en vue avec The Promised Neverland! Kaze s’est battu pour avoir le titre sur lequel il mise énormément et compte bien en faire son plus gros lancement de l’année (voir le plus gros lancement de son histoire). Le tirage annoncé de ce premier tome est de 100000, un chiffre hors-norme dans le monde du manga! J’ai eu ce premier tome en avant-première pour vous en parler.

The Promised Neverland commence comme un conte de fées. On y découvre Grace Field House, un orphelinat où il fait bon vivre! Une ribambelle d’enfants y vit sous la direction bienveillante de “Maman”, une éducatrice douce et bienveillante. On va faire la connaissance de 3 des plus grands pensionnaires : Emma, une jeune fille suractive et bienveillante envers les autres enfants. Norman, un jeune garçon ouvert et brillant, amoureux en secret d’Emma. Et enfin de Ray, un garçon lui aussi brillant, mais du genre taciturne et renfrogné. Ces trois-là se tirent la bourre lors des tests quotidiens d’intelligence auxquels sont soumis tous les orphelins.

Mais comme dans tous les contes, il y a une dimension cruelle! Et The Promised Neverland n’échappe pas à la règle! Emma et Ray vont faire une découverte terrifiante qui va remettre en cause leur existence et celles de tous les autres enfants.. Je n’en dis pas plus volontairement..

Mon avis

Assurément, ce premier tome de The Promised Neverland est une vraie réussite! Outre son aspect glaçant, il est dense et parfaitement rythmé! Plusieurs rebondissements vont venir parsemer ces 200 pages. On rentre immédiatement dans l’ambiance, on se prend très vite de sympathie pour ces 3 petits héros en culotte courte qui vont devoir déployer des trésors d’intelligence et de sang-froid pour sauver leur vie.

C’est d’ailleurs une véritable partie d’échec, voire même de poker, qui va s’instaurer entre les enfants et leur “maman”! Chaque partie en présence essayant de ne rien laisser paraître des cartes qu’il a en main. On oublie finalement assez facilement qu’il s’agit de 3 enfants de 12 ans seuls contre tous! Bref, je tire mon chapeau au scénario de Kaiu Shirai!

Mais le dessin de Posuka Demizu n’est pas en reste. Il possède une jolie “patte” que j’aie  trouvée plutôt agréable. Son dessin, très clair, avec peu de trames sur les scènes heureuses, devient très sombre et dense lors des scènes avec de la tension ou du danger. Bref, une belle synergie entre le scénario et le dessin!

Je suis vraiment emballé par ce premier tome! Il est tellement riche et foisonnant que j’ai quand même un peu d’inquiétude pour le second tome : sera-t-il aussi riche et passionnant? Pour cela, il faudra patienter jusqu’au 27 Juin!

Découvrez-en plus sur le site dédié de Kaze. Merci à l’éditeur pour le manga en avant première!

Commander sur Amazon

  • EUR 6,79
9 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1227 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *