Sukedachi Nine, Tome 2

Le premier tome de Sukedachi Nine m’avait fait une très bonne impression, aussi, j’étais réellement impatient de découvrir la suite de ce manga d’anticipation noir mais qui pose des questionnements sociétaux plutôt intéressant.

Ce second tome prend son temps pour continuer d’installer l’univers et surtout de bien montrer les points de vue autour de l’activité de ces assassins d’état que sont les Sukedachis. Pour cela, ce sont 4 histoires et 4 points de vue qui vont être exposés dans ce tome 2.

Haruka Yanase, la journaliste sans peur et sans reproche

L’amie de Yûji va s’attirer pas mal d’ennuis avec son enquête sur la loi de la réparation. Elle va être séquestrée par une femme dont le frère a été tué par un Sukedachi. Humiliée et traînée dans la boue par un journaliste, elle cherche à se venger et à déjà tué plusieurs confrères de Haruka. Elle sera sauvée de justesse par Kazunari Sakurada, le Sukedachi 2.

Outre le questionnement par la suite sur la déontologie des journalistes (un sujet d’actualité lui aussi), ce début de tome à l’avantage de mettre en avant la réaction des familles des accusés, ce qui n’avait pas été le cas. Et de manière assez évidente, on comprend que le sang appelle le sang. Les familles des accusés vivent elles aussi de manière douloureuse la peine de réparation infligée à leur proche, tout coupable qu’il soit. Une douleur à prendre aussi dans l’équation globale de la loi de réparation.

Tetsu Shishido, le mécano grognon

Un second récit et encore un autre point de vue. Mais c’est aussi un rappel évident, presque une lapalissade, mais un rappel utile. Une arme quelle qu’elle soit est à la base un outil et à ce titre « neutre ». C’est son utilisation par l’homme qui peut en faire une arme. Ainsi, une simple clé à molette, l’outil par excellence, peut devenir une arme mortelle entre des mains mal intentionnées.

Un rappel qui sera donné au travers de Tetsu Shishido, le chef mécano des Sukedachis. L’occasion de découvrir également une facette « pratique » de leur métier. Car comme la loi de réparation prévoit d’infliger au meurtrier une mort similaire à celle qu’il a perpétrée, celle implique parfois de réparer des armes du crime peu ordinaire. Ici, il sera question d’un prototype d’engin volant.

Cette histoire est bien construite et permet à la fois de lever un pan d’ombre insoupçonné sur le travail des Sukedachis et sur le passé du chef mécano pour ainsi comprendre son amour des outils et son aversion pour les armes du crime.. Des heures de travail pour finalement de nouveau réduire en miette le prototype volant..

Hasiba, la fleur de lys

Hideki Hasiba est le précédent sukedachi 7 qui est mort lors de l’exécution de son devoir et qui a donné ainsi un retour de sentence au criminel. On arrive au bout des trois 3 de sursis obtenu par le criminel, l’occasion pour le chef des Sukedachis de se remémorer les événements survenus lors de la mort de Hashiba.

Un cas de figure que l’on savait possible, mais que le manga n’avait pas encore traité. Un cas avec des impacts imprévus sur la famille de la victime qui sera exposé. Un exposé intéressant, mais j’ai trouvé ce récit un peu moins intéressant que les autres.

Kota kyodera, le sukedachi N°9

On retrouve vers la fin de ce premier tome, les deux bizuts que va devoir former Yûji. On va découvrir le  passé douloureux et lourd de Kôta Kiyodera, le sukedachi 9. Un passé qui sera en partie à l’origine de la création de la loi de réparation. Mais surtout un passé qui a fait de lui ce qu’il est maintenant. Et qui va lui poser des problèmes de conscience lors de l’exécution de sa première sentence. Il sera question d’empathie et de valeur de la vie. Deux notions au coeur du manga. Une histoire ou le condamné se montrera bien plus digne que la famille des victimes venue assister à l’exécution et qui va réclamer son tribut de sang. Sukedachi Nine continue à ce titre de montrer les implications et ramifications de cette loi du talion. Et on réalise au fur et à mesure que c’est une vraie fausse bonne idée..

Au final

Plutôt que le lancer un véritable arc narratif, Sukedachi Nine préfère nous livrer des récits courts façon « tranche de vie », sans réel suivi chronologique. Un choix que je trouve pertinent, car il permet de rentrer bien plus vite dans l’univers riche crée par Seishi Kishimoto. Je gage que le prochain tome nous livrera des infos sur la mystérieuse Ryôko Koizumi, la seconde recrue que Yûji doit former. Et il y a encore matière à creuser sur certains membres de l’équipe.

Charge au mangaka de savoir ensuite négocier un virage narratif pour revenir sur un format plus classique d’arc narratif une fois son univers bien exposé. Visuellement, j’apprécie toujours le trait fin et précis de Sheishi Kishimoto qui sert bien l’oeuvre. Il y a toujours des similitudes avec la patte de son frère  jumeau Masashi, sur certaines planches Yûji fait vraiment beaucoup penser à Sasuke. Mais comme j’aime bien leur style graphique, ça ne me choque absolument pas..

Bref, j’ai hâte de pouvoir lire le tome 3 qui est annoncé pour le 8 décembre. Je remercie les éditions Kurokawa pour l’exemplaire presse.

Commander sur Amazon

sukedachi-09-02

En commandant le manga avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!
width=

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1254 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.