Riku-Do, La rage aux poings, Tome 2

Après ma chronique du Tome 1, Kaze a eu la gentillesse de me faire parvenir le second tome. L’occasion pour moi de me replonger dans les aventures du jeune Riku, l’orphelin qui a trouvé sa voie grâce à la boxe.

Le nom de Riku commence à être murmuré un peu partout dans le monde de la boxe. À la fois parcequ’il est entraîné par Shinji Baba, mais aussi en raison de son talent.  Il va se lancer dans son premier combat en professionnel contre un père de famille bien plus âgé que lui. Un père qui veut briller sur le ring pour montrer à son fils sa valeur. Un adversaire qui va poser des problèmes à Riku. Mais sa rage de vaincre reste plus forte que ses scrupules.

Sa victoire va encore braquer un peu plus les projecteurs sur lui. Kaede Hyodo, un champion de boxe lycéen, va venir défier Riku. Mais il ne va être que le premier d’une longue liste d’adversaires!

Mon avis

Un second tome un peu moins noir et sombre que le premier, mais avec un Riku qui conserve sa rage de vaincre intacte. Néanmoins, c’est n’est pas juste une machine à tuer, il doute, il hésite parfois, comme pour son premier match au début du tome. Il reste très humain malgré tout. Mais sa passion de la boxe et du combat l’anime plus que toutes les questions qu’il se pose.

Une passion de la boxe qui reste parfois compliquée à comprendre de l’extérieur.  C’est le cas de son amie Nae qui s’inquiète de voir Riku toujours couvert de bleus et d’ecchymoses. Elle redoute qu’il finisse blessé ou voir pire en se lançant dans une carrière professionnelle. Une réaction qui peut entrer en résonance avec les propres interrogations du lecteur (c’est mon cas en tout cas).

Chez Riku, on sent une envie très “pure”. Il ne combat pas pour l’argent, refuse de se soumettre au bizutage de la vente des tickets pour son premier combat. La gloire ne semble même pas l’animer. La boxe est la seule chose qui reste à cet orphelin. Il s’y accroche de toutes ses forces pour continuer à aller de l’avant. C’est aussi une façon de se prouver qu’il n’est plus le perdant, la victime qu’il a été plus jeune. Désormais, lui seul est maître de son destin. Enfin lui et ses poings!

Au final

Comme je le disais, ce second tome est moins noir que le premier, mais la tonalité reste toujours aussi âpre. Riku continue à se battre pour avancer dans la vie. La facilité ou les demi-mesures ne semblent plus faire partie de son vocabulaire. Tout cela est renforcé visuellement par les dessins avec des passages avec beaucoup de noir. Dessin qui reste toujours très dynamique et lisible lors des passages sur le ring.

Bref, que vous aimiez ou non la boxe, Riku-Do reste un seinen fort qui prend aux tripes. Mais à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes (mais bon, c’est un seinen, donc rien de surprenant à cela)!

Commander sur Amazon

  • EUR 7,99

8 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1207 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *