Nobles Paysans, Tome 2

Après un tome 1 de Nobles Paysans très réussi, Hiromu Arakawa remet le couvert pour un second tome aussi loufoque et bourré d’anecdotes! Il y a toujours énormément de recul par rapport aux situations, du second degré à la pelle et surtout, une énorme dose d’amour! Le père d’Hiromu est toujours vu comme un héro des temps modernes (“il pourrait être cascadeur”), malgré un côté bourru et dur mais qui reste souvent tourné en dérision pour notre plus grand bonheur!

On continue donc de s’intéresser à la difficulté de la vie de paysans. Ce qui est assez frappant, c’est que finalement les problèmes des paysans Japonais sont en grande partie les mêmes que ceux des autres paysans des pays développés. La mangaka nous parle de la sélection des patates qui fait qu’a chaque étape de récolte et d’emballage, on élimine une grande quantité de produits “non conformes”, notamment pour des questions d’aspect. Ces produits ne sont pas jetés, mais réutilisés par l’industrie. Elle raconte justement une anecdote concernant l’un de ses voisins qui a voulu vendre sa récolte à des consommateurs, sans calibrer ses patates et qui a été très mal accueilli tant les consommateurs ne sont plus habitués à la “vraie” apparence des fruits et légumes. Le même constat est fait au niveau du lait qui est complètement standardisé et stérilisé.  Hiromu Arakawa va alors nous faire l’éloge du lait frais (ou pasteurisé), avec son goût qui varie en fonction des saisons et de l’alimentation de la vache.

Bref, toujours ce mélange de dérision et de sérieux. Car mine de rien, on continue d’apprendre plein de choses sur ce monde qui est un peu loin de notre vie de citadins! Pour autant, pas d’angélisme non plus de sa part! Si on reprend l’histoire des patates qui sont triées et dont on élimine une grande part avant commercialisation, c’est finalement une bonne chose, car si toutes les patates consommables étaient vendues, on aurait surproduction et donc chute des prix. Un équilibre fragile est donc trouvé. De même, elle ne s’attaque pas réellement aux industriels de l’agroalimentaire, son discours reste assez neutre à ce sujet. Pas vraiment de la langue de bois, mais simplement le fait qu’ils soient nécessaires à l’alimentation du plus grand nombre.

Ce tome se plonge également dans l’histoire du Japon toujours avec un ton très particulier! Hiromu évoque Benzo Yoda, un des pionniers de l’agriculture sur l’ile d’Hokkaido (située au nord du Japon, c’est là que se déroule l’histoire). Elle évoque également le Japon après la fin de la seconde guerre mondiale et le fait que Hokkaido aurait pu devenir Russe et imagine ce que cela aurait pu donner. Si vous avez vu l‘île de Giovanni, vous savez que c’est arrivée à certaines iles Japonaises plus au nord d’Hokkaido, ce n’est donc pas tout à fait pure fantaisie (et encore un sujet de discorde entre le Japon et la Russie même de nos jours).

On y parle aussi de reproduction animale et d’insémination artificielle. C’est un peu sinistre pour les animaux puisque l’homme “prend tout en charge”, mais c’est une réalité aussi! Toujours avec moult schémas et explication détaillées mais avec la dérision qui caractérise le manga! Vous apprendrez aussi pourquoi on coupe la queue des moutons ou les cornes des vaches! Ou que parfois, les vieux dictions paysans, hé bien, c’est juste des dictons et qu’ils peuvent parfois se planter! C’est avant tout la nature qui décide! On finira par une démonstration par l’absurde qu’une vache aussi sympa soit-elle, n’est pas un animal de compagnie! Message reçu!

Pour finir, vous l’aurez compris, c’est toujours aussi drôle (et instructif)! Hiromu Arakawa possède un gros sens de la dérision qui fait mouche. Mais au final, c’est surtout son amour pour les paysans et pour sa famille qui transparaît à la lecture. Merci à elle pour ses planches et merci à Kurokawa. La mauvaise nouvelle, c’est que le tome 3 de Nobles Paysans n’est pas sorti au Japon, il va donc falloir être patient.. Et comme pour le tome 1, n’oubliez pas d’enlever la couverture..

Acheter sur Amazon


En commandant le manga avec le lien ci-dessus, GeeKroniques touche une commission qui permet de payer les frais du site (hébergement / nom de domaine). Merci de votre soutien!
 
8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1229 articles

4 réflexions au sujet de « Nobles Paysans, Tome 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.