Fire Punch, Tome 1

Fire Punch, c’est LE lancement Seinen de l’année pour Kaze qui met le paquet sur cette nouvelle licence à laquelle ils semblent croire énormément. Et pour l’occasion, j’ai reçu une belle box presse avec entre autres choses, le premier tome du manga. L’occasion pour moi pour vous donner mon avis en avant-première (le manga ne sortira que le 21 juin (le tome 2 est annoncé pour le 23/08).

Le monde a sombré dans le chaos suite à l’émergence de personnes avec des pouvoirs appelés les élus. L’un d’entre eux, surnommé “la sorcière de glace” a plongé le monde dans une nouvelle ère glaciale, accentuant ainsi la difficulté à survivre dans ce monde.

Deux orphelins, Agni et sa sœur Luna, dotés du pouvoir de régénération, ont trouvé refuge dans un petit village reculé de la civilisation. Grâce à son pouvoir, Agni “fourni” des bras qu’il se coupe afin de donner de la nourriture aux autres villageois. Mais tout cela va littéralement partir en fumée avec l’arrivée de soldats de Behemdorg. Leur chef, Doma, va utiliser son pouvoir du feu pour réduire en cendre le village et ses habitants lorsqu’il va découvrir leur “cannibalisme”. Mais grâce (ou à cause) de son pouvoir, Agni va survivre. Après des années de souffrance, il ne sera plus animé que par la flamme de la vengeance!

Mon avis

Un grand oui pour Fire Punch! L’ambiance est proprement glaçante et fascinante! Certes, le monde post-apocalyptique de Fire Punch et les supers-pouvoirs, tout cela un air de déjà vu. Mais je trouve que le mélange est assez habilement mené. L’idée de combiner les flammes de Doma et le pouvoir d’Agni, cela donne quelque chose de très spectaculaire, tout en étant littéralement l’illustration de la vengeance! Un feu intérieur qui dévore Agni, le torture et lui fait oublier son humanité. Il ne vit plus que pour retrouver Doma et venger la mort de sa sœur. D’ailleurs, Agni signifie feu en sanskrit, ce prénom n’a donc pas été choisi par hasard par l’auteur. Le tout baignant de manière ironique dans un désert de froid et de glace…

Le personnage d’Agni n’est pas un héros ordinaire. Malgré son obsession pour la vengeance et le côté froid qu’il dégage (malgré les flammes qui le consument) dans la seconde partie, on éprouve tout de même une sorte d’empathie pour lui. Son pouvoir de régénération le protège et le fait souffrir en même temps. Même si le manga passe très vite sur cela, il lui faudra des années entières à pouvoir récupérer et pouvoir bouger malgré les flammes. Du coup, on légitimise complètement cette envie de vengeance, même si l’on sait pertinemment que cela ne changera pas la souffrance physique et morale d’Agni.

Le style graphique de Tatsuki Fujimoto n’est pas toujours très détaillé, mais j’ai trouvé son chara-design lisible et agréable. On est loin par exemple de la folie graphique d’un Oh! Great, mais le dessin ne dessert absolument pas l’histoire comme c’est le cas de l’horrible attaque des titans! Bref, le dessin est au service de l’histoire, sans aucun problème.

Après le lancement de Riku-Do, il y a quelques semaines, Kaze lui emboîte le pas avec ce nouveau seinen. J’avoue pour ma part plus accrocher à cet univers fictif, mais tout aussi noir. J’aime cette capacité des oeuvres (BD, livres, séries ou cinéma) de nous faire découvrir un nouvel univers. A nous faire nous évader de notre quotidien, quitte à nous emmener dans un univers bien plus sombre.

Fire-Punch est le second manga de Tatsuki Fujimoto. Il a d’abord été publié sur le site Jump+, la version numérique du célèbre magazine de prépublication Jump. Le succès a été immédiat grâce à un très bon bouche-à-oreille! Kaze reproduit d’ailleurs cette dynamique en proposant en ligne un nouveau chapitre tous les 15 Jours depuis le 15 mars. Ce chapitre est gratuit pendant 24 heures. Cette prépublication se terminera au moment de la sortie du volume papier (le 21 juin donc).

Le dossier de presse

Fire Punch est le premier dossier de presse Manga que je reçois, un vrai grand plaisir pour moi! Malgré quelques difficultés avec la poste (suivi erroné, puis colis annoncé livré alors que je ne l’ai pas eu,..), il est enfin arrivé!

Dans un fourreau à l’effigie de la série, on trouve donc le manga dans une édition “provisoire” (sans la jaquette notamment), le dossier de presse, une boite d’allumettes (le goodie clin d’oeil) et un tee-shirt avec le personnage (une petite taille qui profitera à un de mes fils).

Au final

Vous l’aurez compris, je suis complètement séduit par Fire Punch et son univers post-apocalyptique original.  J’ai hâte de pouvoir lire le tome 2 pour connaître la suite! Encore une fois, on est dans le registre du seinen, à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes!

Merci à Kaze pour le dossier de presse et pour ce très bon manga!

8.5 Note GeeKroniques
0 Visiteurs (0 votes)
Ce que vous en dites Laissez votre évaluation
Trier par :

Soyez le premier à laisser une critique!

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Plus
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre évaluation

Envie de réagir? Dans ce cas, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ci-dessous!
L’article vous à plu? Partagez-le sur les réseaux sociaux via les boutons juste au dessus. Si vous avez rédigé une critique, n’hésitez pas à laisser un lien vers votre article.
Si vous voulez être informé des prochaines critiques, abonnez-vous au flux RSS ou à la newsletter. Une application Android est également disponible!

Article écrit par Mat

Mat, créateur et admin du site GeeKroniques. Grand fan de séries et de culture Japonaise, je vous parle de mes coups de coeurs et parfois de mes coups de gueule! Retrouvez également mes tutos informatiques sur mon autre site.

1139 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *