8.0
MARVEL Agents Of SHIELD, Saison 5

On va pas se mentir, j’attendais pas vraiment le retour de Agents of SHIELD avec beaucoup d’impatience… La série a eu tendance à tourner un poil en rond et à me lasser quelque peu (je n’ai d’ailleurs pas écris d’article sur la saison 4). Mais le premier épisode de cette saison 5 m’a complètement retourné le cerveau! Et réveillé mon intérêt pour la série et ses personnages!

7.5
Marvel’s Agent of SHIELD, Saison 3

Après une première saison très lente à se mettre en place, le moins que l’on puisse dire, c’est que Agents Of Shield à depuis mis les bouchées doubles! La saison 2 a vu l’arrivée des Inhumans, les mutants disposant de pouvoirs, cette saison 3 va voir leur débarquement en force suite à la dispersion du Terrigène. L’ACTU, un nouvel organisme gouvernemental, va venir tenter de juguler cette menace potentielle et par la même, empiéter sur les plates-bandes du SHIELD!

7.0
Marvel’s Agent of SHIELD, saison 2

Après une saison 1 très inégale, les agents du SHIELD sont de retour! Mais rien ne va plus ! Hydra est partout et le SHIELD est complètement discrédité et démantelé. La petite équipe de Coulson (Clark Gregg)  tente de faire face, mais elle aussi a subit de grosses pertes. Et coincée entre Hydra et l’armée américaine, l’équipe du SHIELD devra faire profil bas pour survivre !

6.5
Marvel’s Agent of SHIELD, saison 1

Sur le papier, Marvel Agents of SHIELD avait tout pour elle. La série est écrite et réalisée par Joss Whedon, elle s’appuie sur les films Marvel pour s’inscrire dans une continuité et fait partie des séries les plus attendues de l’automne 2013! Et pour couronner le tout, la musique est réalisée par Bear McCreary! Mais comme j’ai souvent été déçu par les séries très attendues, je commence à me méfier dans ce genre de situations! C’est parti pour un tour du propriétaire!

9.0
The Fades

Difficile de décrire simplement The Fades (littéralement “Les disparus” ).. C’est un mélange de poncifs du fantastique, comme les morts-vivants, les fantômes et autres esprits qui viennent hanter les vivants, le tout baignant dans une ambiance particulière, à la façon de Misfits. Sauf que le tout est revisité et on passe des oppressants décors urbains extérieurs et vides à d’autres oppressants décors urbains, mais cette fois-ci en intérieur (immeubles désaffectés, centre commercial abandonné), le tout baignant dans une pénombre propice à laisser passer des ombres furtives qui sont tout sauf bienveillantes. Car les “Fades“, des morts qui refusent de quitter le monde des vivants (ou plus simplement qui ne parviennent pas à partir et à faire leur ascension), parviennent à prendre forme physique et commencent à attaquer les vivants. Un petit groupe, les « Angelics », lutte contre cette menace. Mais ils succombent les uns après les autres sous les coups de ces revenants (qui ont un air de zombies). Au milieu de cette guerre, un jeune ado paumé et lunatique, Paul (Iain de Caestecker), semble être la clé de tout ce qui se passe…